Le 1er janvier 1806 : Retour au calendrier grégorien

Le 1er janvier 1806, le calendrier républicain est supprimé par Napoléon Ier. Un sénatus-consulte impérial du 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805) avait fixé le retour au calendrier romain (grégorien) au 1er janvier de l’année suivante. Le calendrier révolutionnaire a donc été appliqué durant 12 ans, 2 mois et 27 jours. […]

Lire la suite

JACOBINS ! Les inventeurs de la République

Entretien avec Alexis Corbière, professeur d’histoire, député FI de la Seine-saint-Denis, auteur de Jacobins ! (ed. Perrin)   Pourquoi, aujourd’hui, un livre sur la Révolution française, et, plus précisément, sur les Jacobins ? On ne peut pas préparer collectivement l’avenir sans connaître l’Histoire et partager des références communes. On utilise beaucoup le mot de « République » ; mais on ne peut pas la faire comprendre et aimer si l’on oublie ou caricature ceux qui en ont été les premiers défenseurs. Or, on donne aujourd’hui une image sombre et caricaturale de la Révolution française dans les médias et les grandes émissions de télévision. Voyez Secrets […]

Lire la suite

Le 22 novembre 1990 : Démission de Thatcher

Le 22 novembre 1990, celle qui occupa le poste de 1er ministre du Royaume Uni le plus longtemps depuis le 19ème siècle est acculée à la démission par ses propres alliés. Déjà en désaccord avec son intransigeance en matière européenne, ses ministres craignent que les émeutes populaires qu’a déclenchées sa réforme des impôts locaux ne fassent échouer le camp conservateur aux prochaines élections. […]

Lire la suite

Le 25 octobre 732 : Bataille de Poitiers

Charles fait partie des maires du palais (fonctionnaire le plus haut placé) de la dynastie des Pipinide (ou pépinides) qui font la transition entre les mérovingiens et les carolingiens, par une sorte de coup d’État qui ne dit pas son nom et qui s’étale sur 3 générations. Au pouvoir en Austrasie, les autres pouvoirs francs lui résistent encore. […]

Lire la suite

Le 20 octobre 1854 – Rebelle aux « semelles de vent »

Publié confidentiellement de son vivant, Arthur Rimbaud est devenu un des représentants les plus illustres de la poésie française. Les institutions scolaires et académiques s’en sont emparé, l’ont disséqué, digéré. L’homme aux « semelles de vent » qui n’aimait rien tant que le mouvement a été statufié. On concède son asocialité, ses révoltes, ses dérives mais en les neutralisant : c’était un artiste, un génie, ce qui se paie par de l’originalité… Et le sépare d’autant des hommes et femmes ordinaires de son temps. […]

Lire la suite

Le 26 mars 1997 Sortie de Reprise, de H. Le Roux

Juin 68, à l’usine Wonder, c’est la reprise, à contrecœur, à contre-espoir. Au portier, deux étudiants filment. Dans le brouhaha, une fille crie. Elle n’y mettra plus les pieds dans cette taule pourrie, cet atelier dégueulasse, et les délégués n’ont qu’à aller le faire ce sale boulot, tout ça pour ça, pour des semaines de salaire paumé. C’est le retour sur terre, la défaite, les ouvriers tête basse, entrant devant un cadre aboyeur. Et la fille, elle est rentrée, pour finir ? C’est là que l’aventure de Le Roux commence. Cette image l’a poursuivi tant et tant qu’il s’est posé […]

Lire la suite

Le 13 février 1936 Agression de Léon Blum

Les obsèques de Jacques Bainville, maître à penser de l’Action française, sont l’occasion pour l’organisation royaliste et nationaliste de rassembler ses troupes dans Paris. Charles Maurras, mentor du défunt, entend donner à l’évènement une dimension symbolique. Nous sommes le 13 février 1936 et le boulevard Saint-Germain se remplit de militants des Camelots du roi et autres organisations d’extrême droite. Au même moment, une voiture quitte l’Assemblée nationale. A son bord, le député socialiste Georges Monnet, sa femme ainsi que Léon Blum, le leader de la SFIO à la Chambre. […]

Lire la suite

Le 24 janvier 1789 Un roi et sa lettre

Dans une lettre en date du 24 janvier 1789, Louis XVI prie les Français de «faire connaître [leurs] doléances (…) [afin] que, par une mutuelle confiance (…) entre le souverain et ses sujets, il soit apporté (…) un remède efficace aux maux de l’État [et que reviennent] le calme et la tranquillité». Le royal message est porté dans les jours qui suivent à la connaissance du peuple de France via le réseau des gouverneurs, représentants du chef de l’État en provinces. […]

Lire la suite

Une histoire populaire de la France !

Depuis la rentrée, « ceux d’en bas » sont au cœur d’un livre indispensable à qui veut penser la société française de sa naissance à nos jours : Une histoire populaire de la France, éditée par Agone, maison marseillaise indépendante. Son auteur, Gérard Noiriel, avait justement choisi les Amfis pour expliquer sa démarche et présenter cette somme de recherches, fruit d’une carrière d’historien-sociologue directeur d’études à l’EHESS. Issu des classes populaires, il n’a jamais oublié la violence et la stigmatisation subies par les dominé·e·s. Conscient du rôle émancipateur de la connaissance, son but est de transmettre le récit historique des six derniers siècles […]

Lire la suite