Retour à l’a-normal ?

Félicitons-nous d’une part de vie sociale redevenue plus normale : nous ne sommes pas faits pour vivre dans l’isolement et l’enfermement. Pour le reste, les promesses d’un monde d’après s’épuisent plus vite que le temps de parution des tribunes indignées sans objectif politique cohérent. La morale de classe se déverse. Bien sûr qu’on peut se surprendre aux files d’attente à l’approche des Mac-Donald, mais on s’est moins offusqué de celle devant Vuitton. Pourquoi se moquer de celles et ceux qui se rendent aux seuls restaurants aux prix relativement modestes ouverts, mais pas de la possibilité de dépenser d’un coup plusieurs smics […]

Lire la suite

Une incompétence structurelle

La crise que nous vivons est indubitablement d’une ampleur inédite, et il peut paraître facile de porter des jugements. Nul doute que la plupart des ministres font ce qu’ils estiment le mieux, de leur propre point de vue. Pourtant on reste confondus par tant d’incohérences, de revirements, qui tous ne tiennent pas à la seule évolution de la maladie. Aux incompétences personnelles qui apparaissent dès lors que la situation exige des décisions qui obligeraient à sortir des mantras idéologiques du libre-échange, s’ajoutent des tiraillements dans l’exécutif sur fond d’ambitions électorales présentes – nous sommes toujours dans l’entre deux tour municipal […]

Lire la suite

Ce qui dépend de nous

La philosophie stoïcienne se résume souvent à cette citation du Manuel d’Épictète : « il y a des choses qui dépendent de nous, et des choses qui n’en dépendent pas. » Toute sagesse pratique nous invite à penser ce domaine qui dépend de nous tout en nous libérant du vain espoir de maîtriser ce qui nous échappe. Vivant actif, l’être humain a la particularité de faire évoluer le domaine de ce qui dépend de lui, tant à titre individuel qu’à titre collectif. Ce qui ne dépend pas de chacun de nous, c’est le fait de se trouver du fait de la crise sanitaire […]

Lire la suite

Quel monde d’après ?

Le monde d’après, tout le monde, ou presque, en parle. Comme si on attendait le jour d’après. L’après confinement, l’après crise. Comme si on allait tirer les leçons de cette situation exceptionnelle. Qu’on me permette un argument d’autorité en la personne de Hegel, mort, dit-on, lors de l’épidémie de choléra à Berlin en 1831. Le philosophe qui, plus que tout autre, a voulu penser l’histoire nous met en garde : « On recommande aux rois, aux hommes d’État, aux peuples de s’instruire principalement par l’expérience de l’histoire. Mais l’expérience et l’histoire nous enseignent que peuples et gouvernements n’ont jamais rien appris de […]

Lire la suite

Démasqués ?

Dans la curieuse période que nous vivons, avec ses drames et ses espoirs, deux adages résonnent de façon amère : « gouverner c’est prévoir » ; « prévenir c’est guérir ». Si l’on peut admettre que la crise sanitaire est en effet d’une ampleur sans précédent, et que tous les gouvernements du monde doivent gérer, avec plus ou moins de talent, une situation inédite, elle l’est pour la France d’autant plus que les gouvernements passés n’ont pas su maintenir un niveau de vigilance sanitaire à la hauteur. Si le gouvernement Édouard Philippe hérite en partie de décisions antérieures, il n’en reste pas moins que le système […]

Lire la suite

Un printemps suspendu

Ce week-end aurait dû annoncer un nouveau printemps. Du soleil, des sorties, bref le bonheur simple. Et puis le confinement est tombé. Une population entière bascule dans un état d’exception. Nous mettrons sans doute plusieurs jours à réaliser ce que cela signifie, matériellement, psychiquement, socialement. Une autre vie, une nouvelle réalité, même temporaire. Ce qui allait de soi ne l’est plus. Ce qui semblait naturel, comme sortir sans raison, ne l’est plus. Certes, les soignants alertaient depuis des semaines, mais pour chacun.e d’entre nous qui n’exerce pas la responsabilité du pouvoir nous écoutions un peu distraitement, pendant que le gouvernement […]

Lire la suite

Le temps des crises

À quels signes reconnaît-on une crise ? Le vocabulaire médiatique, trop emphatique, a tendance à voir des crises partout. Des crises humanitaires aux crises sanitaires, il y a aussi de petites crises : la crise du bénévolat, la crise au FC Nantes, la crise au sein de la CDU. On y perd sa boussole, et on ne sait plus où l’on en est. Face à une crise, il faut savoir hiérarchiser et prendre de bonnes décisions dans un contexte d’incertitude. Le mot Κρίσις a une origine médicale : au paroxysme d’une maladie, dont l’issue pourrait être la mort ou la rémission, le médecin […]

Lire la suite

Liberté d’expression, plus sacrée que le sacré

La haine sur les réseaux internet n’explique pas tout dans l’affaire Mila, cette jeune lycéenne qui a été l’objet de harcèlement et de menaces de mort telles qu’elle a été obligée de quitter son lycée. Son crime ? Avoir critiqué vertement l’islam, en réponse à des propos homophobe et sexistes. Elle avait également explicitement rejeté toute forme de racisme. C’est elle la première victime dans cette histoire et elle aurait dû recevoir immédiatement un soutien des autorités. Au lieu de cela le parquet avait engagé une poursuite à son encontre parallèlement à celle visant les auteurs de menaces. Le « en […]

Lire la suite

Jusqu’à la retraite !

Nous vivons l’un des plus grands mouvements sociaux de ces dernières années. Par sa durée. Par son ampleur. Par sa motivation. Par son soutien populaire. Ces quatre éléments ensemble en disent long du décalage croissant entre le peuple et les élites qui gouvernent ce pays ou celles qui tentent, de plus en plus mal, d’en façonner l’opinion. Au-delà de la durée, en effet, ce qui frappe dans la protestation contre le projet de retraite par points, c’est l’extrême diversité des professions qui rejoignent le combat, mené le plus vigoureusement par le secteur des transports. Dans les manifestations syndicales nous rencontrons […]

Lire la suite

L’heure de vérité

La mobilisation de jeudi 5 décembre a été indubitablement un succès. Par-delà la bataille habituelle des chiffres entre le ministère de l’intérieur et les syndicats, chacun a pu noter les cortèges immenses inédits depuis plusieurs années. Mieux que cela, les chiffres retenus par le gouvernement eux-mêmes attestent de la vague de colère : ils multiplient par trois les prévisions communiquées par les éléments de langage distillés par LREM en début de semaine. Et cela ne concerne pas seulement les grandes villes. […]

Lire la suite