Violences faites aux femmes : Un grenelle en opération de com

Depuis 2010, l’estimation actualisée chaque année du nombre de victimes de violences conjugales tourne autour de 220 000 femmes, et celui des féminicides dans le couple reste à peu près le même d’une année sur l’autre. À ce jour, 101 femmes ont été assassinées depuis le mois de janvier. Ce terrorisme patriarcal, il est possible de le combattre. […]

Lire la suite

Pesticides: Macron, les maires et l’écologie

C’est une contagion partie de Langouët en Ille-et-Vilaine. Elle a atteint Audincourt, Val-de-Reuil, Boussières, Aubenas-les-Alpes… et se propage à bien d’autres communes encore. Philippe Laurent, secrétaire général de l’Association des maires de France est allé jusqu’à créditer de plus de 90% le soutien apporté par la population à une interdiction de l’utilisation de produits phytosanitaires à proximité des lieux de vie. Il souhaite en conséquence que la question fasse l’objet d’un débat public. […]

Lire la suite

EPR : le feuilleton continue

« Flamanville est un prototype dont le devis a dérivé. Il couvrira ses coûts variables, mais il est possible qu’il ne dégage pas une rentabilité très forte », indiquait, il y a deux ans, le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy. Traduisons-le : l’EPR de Flamanville, censé être le fleuron français du nucléaire nouvelle génération, est un fiasco et un gouffre financier. […]

Lire la suite

Référendum : Faisons du RIP un apéritif du RIC

Neuf mois pour rassembler 4,7 millions de signatures. C’est l’objectif à atteindre pour que les français.es puissent s’exprimer sur la privatisation des aéroports de Paris. Dans la constitution depuis 2008, utilisable seulement depuis 2014, c’est la première fois que le référendum d’initiative partagée est mobilisé. Pour qu’il aboutisse, et que les français.es soient consulté.e.s – pour ou contre la privatisation d’Aéroports de Paris -, d’abord il est nécessaire que 20 % des parlementaires, députés ou sénateurs, soutiennent la proposition de loi soumise au référendum. C’est chose faite. Ensuite, 10 % des inscrits sur les listes électorales doivent également soutenir la […]

Lire la suite

Pénurie de médicaments L’industrie pharmaceutique aux commandes

1100%, c’est selon l’ANSM le taux d’augmentation des ruptures de stocks de médicaments et tensions d’approvisionnement entre 2008 et 2017. Marginal au début des années 2000 ces pénuries, qui concernent des produits aussi majeurs que les anticancéreux ou les antiinfectieux, sont aujourd’hui devenues un problème majeur. Ce phénomène illustre le danger de confier au secteur privé une activité d’intérêt général majeur. La production de médicaments repose en effet sur des acteurs privés, dont les objectifs de rentabilité (le taux de rentabilité de l’industrie pharmaceutique est supérieur à celui de la finance) s’opposent aux préoccupations sanitaires des États. […]

Lire la suite

OIT : Une convention internationale contre harcèlement et violences

Après plusieurs années de mobilisations populaires et de négociations entre les partenaires sociaux et les gouvernements, l’Organisation internationale du travail (OIT) a adopté, à l’issue de la 108e Conférence internationale du Travail, une première norme mondiale visant à éliminer la violence et le harcèlement dans le monde du travail. Cette convention définit la violence et le harcèlement au travail comme « une violation des droits humains (…) qui mettent en péril l’égalité des chances, sont inacceptables et incompatibles avec le travail décent ». Dès lors, les Etats ont la responsabilité de promouvoir « un environnement général de tolérance zéro ». […]

Lire la suite

Général Electric : Les turbines doivent rester à Belfort

Européennes J+2 : Coup de tonnerre dans l’ensemble des sites de General Electric (ex Alstom). La direction annonce 1050 licenciements en France dont 800 sur le seul site de Belfort leader mondial dans les turbines à gaz. Après les turbines hydrauliques de Grenoble ce sont donc celles des turbines à gaz de Belfort qui sont menacées. Il s’agit d’un pillage d’un fleuron industriel d’une perte de savoir-faire tiré de 140 ans d’expérience. Il s’agit d’industrie de pointe et stratégique qui nécessite une haute qualification de savoir-faire et de compétence des ouvriers, techniciens et ingénieurs. Une turbine est un outil essentiel car […]

Lire la suite

ALECA Tunisie, le libre-échange menace

Le projet d’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA), en négociation depuis 2016 entre l’Union Européenne et la Tunisie, s’inscrit dans une longue histoire de chantage à la dette, formalisé dès 1869 par l’assujettissement de la Tunisie aux créanciers. Dont la future puissance coloniale française, qui légua en 1956 des dettes au jeune Etat tunisien. Ben Ali, renversé en 2011, légua lui-même un pays surendetté sous tutelle du FMI. L’UE était entre temps venue s’en mêler en ouvrant en 1995 la voie au libre-échange via un accord de « libre association » jamais évalué par le gouvernement tunisien, mais responsable selon […]

Lire la suite

Électricité Une concurrence qui coûte cher

Le 30 novembre, sous pression des « gilets jaunes », Édouard Philippe s’engageait à ne pas augmenter les tarifs règlementés de l’électricité́ pendant l’hiver. Mais le répit aura été de courte durée. Le 7 février, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé́ une hausse de 5,9% des tarifs réglementés pour les particuliers comme pour les entreprises, « au plus tard le 1er juin 2019 ». Cette nouvelle hausse, la huitième en 10 ans, vient d’entrer en vigueur et représente 100 à 150€ par an pour un ménage qui se chauffe à l’électricité selon la CLCV, une association de défense des consommateurs. […]

Lire la suite

Urgences : Agnès Buzyn apprentie sorcière’

Trois mois après les débuts parisiens du mouvement social dans les services d’urgence, 95 sont actuellement en grève. Les raisons de la colère : des urgences embouteillées par les brancards et les installations de fortune, et une prise en soin des patients inefficiente du fait d’un manque criant de personnels soignants. Les tensions sociales sont alors inévitables, entre services, mais aussi entre patient·e·s et personnels, toutes et tous excédés par des conditions indignes de travail et d’accueil. Le 11 juin fut une journée de mobilisation nationale, l’occasion pour le collectif inter-urgences d’afficher des revendications claires : hausses des effectifs, hausse des salaires, […]

Lire la suite