Le pillage industriel de la France

L’américain General Electric annule les promesses d’emplois qu’il avait faites à la France en rachetant en 2014 la branche énergie du groupe Alstom. Cette tromperie n’est qu’une facette d’un pillage plus large des industries stratégiques françaises. Le principal responsable est bien connu : Emmanuel Macron qui avait autorisé le début de ce pillage en 2014 comme ministre de l’économie, et qui l’encourage aujourd’hui encore comme président. Non seulement General Electric ne créera pas les 1 000 emplois qu’il avait promis en France, mais il veut en supprimer à partir de 2019, dés que ses « engagements » de 2014 seront […]

Lire la suite

Non, Macron n’a pas gagné !

Ivre de certitudes arrogantes et aveuglé par ses propres désirs, le parti médiatique a décidé que « Macron a gagné » au terme de la première année de son mandat. Que les éditocrates se méfient : ils risquent bientôt d’être punis pour diffusion de « fake news » ! Car Macron n’a rien gagné du tout. C’est même l’inverse. Ce printemps 2018 se révèle calamiteux pour lui. Son allégeance à Trump n’a en rien permis de « gagner » un changement de positon états-unien sur l’Iran, le dérèglement climatique ou le commerce mondial. Les prières macroniennes au « couple franco-allemand […]

Lire la suite

L’Europe en miettes

Les bases géopolitiques de l’Europe allemande se fissurent. En dépit des coups de force répétés de la Commission européenne et du gouvernement allemand, la vie démocratique des Nations grignote à chaque élection les maillons de la chaîne austéritaire de l’UE. Mateo Renzi, le « Macron italien », a ainsi été évacué du pouvoir de manière aussi fulgurante qu’il y était parvenu. Et le bras de fer imposé par l’Europe dans la composition du nouveau gouvernement italien ne pourra que se retourner contre elle : inexorablement à la prochaine élection, un nombre encore plus grand de citoyens lui diront non. Une […]

Lire la suite

La marée fera des petits

Le bilan de la marée populaire du 26 mai est fécond. Dans près de 200 villes, des cortèges de toutes sortes se sont constitués. Dans de nombreux cas, ils ont surpris par leur nombre et leur détermination, comme dans l’Est du pays. Ces succès renforcent la détermination et relancent les dynamiques de l’engagement militant. De plus, ils sont souvent venus après des réunions de préparation unitaires entre partis, associations et syndicats. Elles feront école. Car c’est une première depuis des décennies dans bien des coins du pays. Au total, le mouvement politico-social que génère la lutte des cheminots s’est enraciné. […]

Lire la suite

Haro sur les chômeurs

Faire croire à une baisse du chômage pour faire passer de nouvelles mesures contre les chômeurs : tel est le scénario écrit par le gouvernement. Le ministre de l’économie Bruno Le Maire a ainsi déclaré en plein week-end de Pentecôte qu’il fallait « réduire la politique sociale pour l’emploi », en raison de la baisse du chômage. Pourtant cette baisse n’est que très timide selon les statistiques officielles. Une baisse qui est d’autant plus relative que le rythme des radiations de Pôle emploi reste à un niveau historiquement élevé. Et que le nombre de chômeurs partiels, en contrats précaires, augmente, […]

Lire la suite

Marées populaires du 26 mai : prévenir et guérir !

Les marées populaires en construction pour le 26 mai seront un nouveau temps fort d’expression de l’opposition populaire contre la politique de Macron après le succès du 5 mai et la poursuite de la grève cheminote. Mais l’enjeu va plus loin. Il s’agit de prévenir et de guérir. Le 26 mai sera aussi une mobilisation préventive. Il le faut car avec Macron, l’an 2, c’est l’an pire ! Un document interne confirme que le gouvernement et la direction la SNCF préparent une privatisation de l’entreprise. Bruno Le Maire a d’ailleurs annoncé des « privatisations importantes » à venir. Ce n’est […]

Lire la suite

La force tranquille face à la présidence bloquée

Un an après son arrivée au pouvoir, le président Macron se trouve dans une situation de blocages multiples que lui et son gouvernement ont eux-mêmes organisés. Son orgueil monarchique l’a englué dans une « relation très spéciale avec Trump » qui l’a fait s’abstenir de déplorer personnellement les propos indignes du président états-unien sur les attentats du Bataclan. Son dogmatisme libéral à la Thatcher est en train d’envoyer dans le mur deux entreprises vitales du pays : la SNCF et Air France. Incapable de convaincre et d’entraîner ceux qui les font tourner dans l’intérêt du pays, le gouvernement s’avère aussi […]

Lire la suite

Le 5 mai contre Macron et son monde

La manifestation nationale de samedi 5 mai à Paris est l’occasion d’exprimer fortement les colères populaires contre Emmanuel Macron. On a tous une bonne raison de dire « stop Macron » : hausse de CSG, privatisation rampante de la SNCF et recul du service public ferroviaire, manque de personnels dans la santé, licenciements chez Carrefour, mise en place de la sélection à l’université, loi asile-immigration, ou encore abandon de tant de villes, villages et banlieues au profit des beaux quartiers des métropoles. Le « pot-au-feu » ne manque pas d’ingrédients ! Un an après son élection, Macron, ça suffit comme […]

Lire la suite

Une présidence alignée

Les premiers mois de l’année 2018 révèlent l’alignement croissant de la politique étrangère et de défense française sur celle des Etats-Unis. Cet alignement est même devenu automatique lors de deux récents épisodes diplomatiques et militaires. Avec le bombardement de la Syrie par la France quand Trump l’avait décidé. Mais aussi un peu avant, avec l’application par la France de nouvelles sanctions contre la Russie après que Trump a décidé de soutenir l’offensive anti-russe du gouvernement britannique. Ces deux décisions n’ont rien de rationnellement fondé dans la légalité internationale, ni d’ailleurs de matériellement étayé sur des faits auxquels la France aurait […]

Lire la suite

5 mai : Maintenant le peuple !

Emmanuel Macron joue l’anti-république. Il a décidé d’incarner l’Ancien régime à lui tout seul. On le savait apôtre de la monarchie présidentielle du moi-soleil. Sa révision constitutionnelle le confirme : parlement abaissé, pluralisme étouffé, double peine pour les citoyens privés de représentants et sans aucun pouvoir supplémentaire d’expression directe. Le voilà désormais engageant seul le pays dans une guerre en Syrie porteuse de lourds dangers pour la paix du monde. On savait Macron bienfaiteur des puissants et du MEDEF, patronat de droit divin. Le voilà soucieux de recréer de nouvelles féodalités : ici des trains privés pour ceux qui pourront […]

Lire la suite