Une présidence alignée

Les premiers mois de l’année 2018 révèlent l’alignement croissant de la politique étrangère et de défense française sur celle des Etats-Unis. Cet alignement est même devenu automatique lors de deux récents épisodes diplomatiques et militaires. Avec le bombardement de la Syrie par la France quand Trump l’avait décidé. Mais aussi un peu avant, avec l’application par la France de nouvelles sanctions contre la Russie après que Trump a décidé de soutenir l’offensive anti-russe du gouvernement britannique. Ces deux décisions n’ont rien de rationnellement fondé dans la légalité internationale, ni d’ailleurs de matériellement étayé sur des faits auxquels la France aurait […]

Lire la suite

5 mai : Maintenant le peuple !

Emmanuel Macron joue l’anti-république. Il a décidé d’incarner l’Ancien régime à lui tout seul. On le savait apôtre de la monarchie présidentielle du moi-soleil. Sa révision constitutionnelle le confirme : parlement abaissé, pluralisme étouffé, double peine pour les citoyens privés de représentants et sans aucun pouvoir supplémentaire d’expression directe. Le voilà désormais engageant seul le pays dans une guerre en Syrie porteuse de lourds dangers pour la paix du monde. On savait Macron bienfaiteur des puissants et du MEDEF, patronat de droit divin. Le voilà soucieux de recréer de nouvelles féodalités : ici des trains privés pour ceux qui pourront […]

Lire la suite

Privatiseurs masqués

D’abord centré par le gouvernement sur le statut des cheminots, le débat public sur la réforme du rail s’est déplacé vers le thème de la privatisation de la SNCF. C’est une victoire idéologique pour les cheminots mobilisés. Les citoyens peuvent constater à cette occasion que les grévistes ne sont pas préoccupés uniquement par leur statut mais aussi par le sort du service public ferroviaire. En défendant leur outil de travail, ils défendent un patrimoine collectif du peuple français. Mal à l’aise sur ce terrain, le gouvernement et ses soutiens se sont empressés de jurer que la SNCF ne serait pas […]

Lire la suite

Macron : un an, ça suffit !

Décidément, la « fake news » Macron n’en finit pas. On nous avait promis un réformateur moderniste, on n’a qu’un petit télégraphiste des exigences archaïques et dogmatiques de la Commission européenne. Il est obligé de multiplier les mensonges pour masquer l’injustice de la sa politique. La grève lui fait peur. Il pourrait reculer sur les ordonnances à la SNCF. Le Premier ministre promet à ceux qui veulent y croire un recul sur la hausse de la CSG. Le pouvoir veut éteindre l’incendie et diaboliser les résistants. Les cheminots seraient des « privilégiés ». On se demande bien en quoi : […]

Lire la suite

L’insoumission qui vient

Le 22 mars a marqué la première étape de la mobilisation contre la réforme de la SNCF. Elle a été non seulement plus forte que prévue mais aussi d’emblée plus large puisque l’ensemble des services publics ont été touchés, jusqu’au cœur régalien de l’État puisqu’ un agent de Bercy sur trois était par exemple en gréve. A la SNCF, ce début de mobilisation est historique depuis 1995 : prés de la moitié du total des personnels et 70% des conducteurs et des contrôleurs avaient cessé le travail, ce qui montre l’ampleur de la prise de conscience des agents du service […]

Lire la suite

Faire dérailler Macron avec les cheminots

La résistance à la destruction de la SNCF s’engage. Le 22 mars donne le coup d’envoi. La lutte sera longue et âpre. Le parti médiatique est en campagne aux côtés du gouvernement contre les cheminots. Ils cherchent une victoire symbolique. Mais ils ont peur de perdre au point de recourir aux ordonnances pour escamoter le débat. La grève se prépare. La victoire des cheminots dépendra d’eux-mêmes bien sûr, mais aussi de nous tous. Usagers du train, citoyens conscients de l’impératif écologique, tous doivent apporter leur concours et leur soutien. Chacun doit comprendre que sa gare, sa ligne de TER et […]

Lire la suite

Les assistés du CAC 40

Les 40 plus grandes entreprises françaises ont fini de publier leurs résultats pour 2017, avec 97 milliards de bénéfices, record depuis 10 ans. Ces profits sont en hausse de 26 %, sans rapport avec le reste de l’activité du pays. Le PIB n’a en effet progressé que de 1,9 % sur la même période, et la consommation des ménages de 1,6 %. Cela signifie que les grandes groupes français s’enrichissent 13 fois plus vite que l’économie du pays et 16 fois plus vite que les ménages. En tête on trouve le groupe pharmaceutique Sanofi dont les profits, largement adossés aux […]

Lire la suite

Votez pour la sortie du nucléaire !

Enfin un peu de démocratie à propos de nucléaire ! Du 11 au 18 mars, une votation citoyenne est organisée partout en France pour permettre aux citoyens de se prononcer enfin sur la sortie du nucléaire. Cette initiative de la France insoumise fédère largement avec la participation de personnalités anti-nucléaire (administrateurs nationaux de Sortir du Nucléaire, salariés et sous-traitants, membres d’EELV). Le nucléaire est aujourd’hui une zone de non-démocratie. Les décisions sont opaques, réservées à quelques-uns. Elles engagent pourtant l’avenir écologique, énergétique, sécuritaire et financier du pays à long terme. Le grand carénage pour prolonger la durée de vie des […]

Lire la suite

Ne nous laissons pas voler la SNCF

Le gouvernement a décidé de s’attaquer à la SNCF. Appliquant une vieille méthode, il met à l’index médiatique le statut social des cheminots et notamment leur régime de retraite pour justifier sa « réforme ». Cela sert d’épouvantail pour masquer un changement de nature de la SNCF qui concerne tous les citoyens. Car tant qu’elle reste un établissement public, la SNCF appartient intégralement au peuple. A l’inverse, le changement de statut de la SNCF ou du gestionnaire du réseau prépare immanquablement leur privatisation. La suppression du statut des cheminots n’est que le corollaire de ce changement de nature du service […]

Lire la suite

Sévices publics sur ordre européen

Thatcher est de retour. Elle s’appelle désormais Macron. « Vous allez cracher du sang » avait alerté Mélenchon. « Populiste » avaient hurlé les bien-pensants. Mais après le code du travail, et avant les droits des chômeurs, le gouvernement lance une nouvelle offensive, contre le service public. C’est que le modèle social-républicain français est le dernier butin qui échappe encore à la finance en Europe. Les cibles se font plus précises. La dernière en date, ô combien symbolique, est la SNCF. Derrière le disque rayé des attaques contre le statut des cheminots c’est le service public lui-même qui est visé par le rapport Spinetta. […]

Lire la suite