12 et 23 septembre : stopper Emmanuel Fillon

Dans la campagne présidentielle, François Fillon avait surnommé le candidat Macron « Emmanuel Hollande » pour dénoncer la continuité, véritable, entre le président sorti et son ex protégé. Mais chacun des cent jours du nouveau président sème le trouble. Tout se passe comme si François Fillon avait gagné l’élection présidentielle. C’est Emmanuel Fillon qui siège à l’Elysée !

Lire la suite

CETA : Macron aura-t-il le courage d’un référendum ?

  Le président de la République Emmanuel Macron ne pourra bientôt plus louvoyer à propos du CETA, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada. Le Conseil constitutionnel a décidé lundi 31 juillet que ce traité pouvait être ratifié par la France sans avoir besoin de réviser préalablement la Constitution. La voie est donc libre pour que ce traité soit approuvé – ou rejeté – par un vote du parlement ou du peuple français dans les prochaines semaines.

Lire la suite

Contre les ordonnances du G20

Le communiqué final du G20 le 8 juillet réaffirme la lutte contre le « protectionnisme » comme objectif commun des gouvernements des 20 plus grandes économies du monde. L’ajout d’une mention sur les « instruments légitimes de défense commerciale » face au dumping ne doit rien à Emmanuel Macron mais tout au mercantilisme de Donald Trump. Cela ne trompera personne.

Lire la suite

2nd tour : abstention et sursaut d’opposition

Une majorité encore plus grande des Français s’est abstenue au 2nd tour de l’élection législative. La majorité absolue des sièges à l’Assemblée nationale est pourtant obtenue par un parti n’ayant réuni les suffrages que de 15 % des citoyens inscrits sur les listes électorales au 1er tour. Macron et son gouvernement arrivent donc au pouvoir par une porte très étroite qu’une majorité de citoyens pourra leur refermer au nez dès qu’une occasion démocratique se présentera.

Lire la suite

Des législatives malades de la Ve République

Analyse des résultats du 1er tour La majorité des Français s’est abstenue. Et une majorité absolue est pourtant promise à l’issue de ce 1er tour pour un parti n’ayant réuni les suffrages que de 15 % des citoyens inscrits sur les listes électorales. Ce serait une faille démocratique sans précédent que les pleins pouvoirs soient ainsi donnés à l’issue du 2nd tour à un pouvoir avec une légitimité civique aussi faible. Jamais président et gouvernement sous la Ve République n’ont dirigé le pays avec une base sociale aussi étroite.

Lire la suite

Analyse des résultats du 2nd tour : un vote par défaut

Le “triomphe” apparent de Macron face à Le Pen a masqué médiatiquement une autre réalité politique, sans précédent pour le second tour d’une présidentielle : l’ampleur cumulée de l’abstention et des votes blanc et nul qui représentent 34% des électeurs inscrits, ce qui en fait la deuxième réalité politique du pays, largement devant le vote pour Le Pen (22% des inscrits au second tour).

Lire la suite

Analyse des résultats du 1er tour : Le peuple a parlé

Les résultats du 1er tour dessinent quatre blocs politiques sans que se dégage une quelconque majorité politique cohérente en vue du second tour. Macron et Le Pen ne totalisent que 45 % des suffrages exprimés au 1er tour, et à peine 35 % des inscrits sur les listes électorales, soit prés de 10 points de moins que Hollande et Sarkozy à l’issue du 1er tour en 2012. 65 % des citoyens ne sont donc pas représentés de fait au second tour. Et prés de 80 % des électeurs n’auront pas voté au 1er tour pour le candidat qui concentrera l’essentiel des pouvoirs quand il sera élu. S’approfondit ainsi le déni démocratique que représente la monarchie présidentielle de la 5ème République.

Lire la suite

Présidentielle : Les 5 enjeux d’une élection historique

L’élection présidentielle a débuté dans la débâcle des élections régionales et avec le triomphe annoncé d’un tripartisme FN-LR-PS. Un an après et à quelques jours du premier tour, le paysage est radicalement chamboulé par la percée de la France insoumise et de son candidat Jean-Luc Mélenchon. Ce bouleversement ira-t-il jusqu’à enclencher la Révolution citoyenne en France ? Cela n’a jamais été autant possible qu’aujourd’hui.

Lire la suite

18 mars : Une marche pour la 6ème République

Entretien avec Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon Le 18 mars, la France insoumise organise une marche nationale à Paris pour la 6e République. Pourquoi un tel événement ? La campagne de la France insoumise n’est pas qu’une campagne électorale. Elle s’inscrit dans une démarche de révolution citoyenne : il s’agit de permettre la réappropriation populaire du pouvoir qui est confisqué aujourd’hui par une caste de privilégiés gouvernant pour leurs propres intérêts. Ainsi, notre campagne se veut une campagne instructive, recherchant à chaque étape l’implication citoyenne.

Lire la suite