Dans la rue et dans les urnes

Le mouvement social contre le projet de réformes des retraites est le plus long depuis 1968. Sa durée, son intensité avec des taux de grévistes spectaculaires, le soutien majoritaire constant de l’opinion témoignent de la combativité sociale du peuple. Les travailleurs posent leurs outils de travail (robe d’avocats, blouses de soignants, cartables d’enseignants…) mêlant l’exigence de justice sociale à celle de dignité professionnelle. Autant « Macron a[vait] le point » sur la réforme du code du travail en 2017, autant les travailleurs ont le point sur les retraites. Après les Gilets jaunes, le gouvernement a perdu une nouvelle fois la bataille des […]

Lire la suite

2020, année du peuple !

Le macronisme clarifie le paysage. La réalité apparaît clairement aux yeux de beaucoup, et une formule la résume simplement : l’oligarchie, voilà l’ennemi ! L’attaque du pouvoir contre le droit à la retraite s’accompagne d’une légion d’honneur pour le PDG de l’un des principaux fonds de pension. Chacun choisit son camp : les financiers ou les grévistes ! La grève porte évidemment la défense de l’intérêt social des salariés pour un régime de retraite solidaire, par répartition, offrant des garanties collectives en terme d’âge de départ, de durée de cotisation, de montant des pensions. Il y a bien des progrès à apporter comme le […]

Lire la suite

L’Otan ? L’ONU seule légitime contre les tentations belliqueuses

Entretien avec Bastien Lachaud, député FI de Seine-saint-Denis   L’OTAN fête ses 70 ans. Est-elle en état de « mort cérébrale » comme le dit Macron ? « Mort cérébrale », je ne sais pas, la bête remue encore ! Ce qui est certain c’est que l’OTAN est une organisation hétéroclite et obsolète. L’invasion du nord de la Syrie par la Turquie a montré ce que vaut cette alliance dont l’un des membres est capable, en toute impunité, d’en prendre d’autres pour cibles, comme à Afrin ! L’OTAN a été créée dans le contexte de la Guerre froide, elle n’a plus de raison d’être. En réalité, […]

Lire la suite

Retraites, le 5 peut porter loin

La retraite à points voulue par E. Macron serait une réforme perdant-perdant. Pour les salariés du privé, le calcul de la pension sur la totalité de la carrière et non plus sur les 25 meilleures années se solderait par une baisse générale des pensions comme l’a montré le passage des 10 aux 25 meilleures années par la réforme Balladur. Pour les fonctionnaires, l’effet serait encore plus terrible puisque le régime actuel calcule la retraite sur les six derniers mois. L’instauration d’un « âge pivot » repousserait de facto la retraite à 64 voire 66 ans. Une fois encore, les femmes payeraient un […]

Lire la suite

L’hôpital ne demande pas la charité

La mobilisation des personnels de l’hôpital public n’en finit pas de grandir : des urgences aux autres services, des aides-soignant.e.s et infirmier.e.s aux médecins, des syndiqué.e.s à ceux qui ne le sont pas. La colère est intense, la lutte solidement ancrée, les journées d’action plus mobilisatrices à chaque fois comme ce 14 novembre. Le gouvernement, acculé, cherche comment éteindre l’embrasement social sans donner raison aux personnels sur le fond. Le mal est profond. Il y a peu, le système de santé français était le meilleur du monde. Ce souvenir s’éloigne chaque jour malgré le dévouement des soignants, sous les coups d’une […]

Lire la suite

Réussir le 5 décembre

« Je n’aurai aucune forme de faiblesse » déclare E. Macron à propos des grèves du 5 décembre contre sa réforme des retraites. Le message traduit pourtant la peur qui gagne le pouvoir. Déjà, il cherche comment endormir les cheminots par des mesures de « transition ». Il faut dire que la mobilisation se construit sur des bases solides. L’appel à une « grève reconductible et illimitée » par les syndicats de la RATP a montré que le camp du travail se prépare aussi à n’avoir « aucune forme de faiblesse ». Il le faut. L’ensemble des salariés du pays est appelé à cesser le travail le 5 […]

Lire la suite

A contretemps

Rarement le sentiment de l’urgence n’aura été aussi vif : pour stopper la guerre d’Erdogan et Trump contre les Kurdes, pour affronter le changement climatique, pour prévenir la crise financière qui se rapproche à grand pas, pour éviter un effondrement démocratique sur le vieux continent. Pourtant, toute la politique suivie par le pouvoir est à contretemps. Comme un disque rayé, archaïque, qui continue d’ânonner les mêmes slogans et de poursuivre les mêmes politiques qui ont échoué, loin des besoins du moment. La France est humiliée sur la scène européenne par les déboires des macronistes Loiseau et Goulard, devenue presqu’une simple […]

Lire la suite

La machine se grippe

L’Espagne votera de nouveau pour des élections législatives en novembre alors que celles d’avril n’ont pas permis de constituer un gouvernement. L’Italie n’a évité un retour aux urnes anticipé suite à la crise politique provoquée cet été par Matéo Salvini que par une alliance imprévue entre démocrates et 5 Etoiles. Le débat sur le Brexit n’en finit pas de paralyser le Royaume-Uni : le parlement s’oppose au projet de sortie sans accord du Premier ministre Johnson … mais refuse aussi de le laisser provoquer des élections anticipées ! En Allemagne, la grande coalition CDU-Sociaux-démocrates enchaine les revers électoraux, fait prospérer […]

Lire la suite

Ça se durcit !

L’été avait été chaud : rapport Delevoye sur les retraites, nominations de Christine Lagarde et Ursula von Der Leyen aux deux postes principaux de l’Union européenne, ratification de l’accord de libre-échange CETA malgré les alertes écologiques. Le pouvoir se sait fragile et minoritaire. Les élections européennes l’ont montré autant que le mouvement des Gilets jaunes. Il a voulu profiter de l’été pour choisir le passage en force. Dans le même temps, tout ce que le pays compte de têtes dures est criminalisé : syndicalistes, décrocheurs de portraits, militants contre la poubelle nucléaire de Bure, parlementaires insoumis etc. Plus que jamais, […]

Lire la suite

Libérez Lula !

En rendant visite à Lula dans sa prison le 5 septembre, Jean-Luc Mélenchon témoigne un soutien que tout démocrate doit apporter à l’ancien président brésilien. Le président des députés La France insoumise est ainsi fidèle à une vie de combats pour les droits humains. C’est d’abord un soutien humain : Lula et Mélenchon se connaissent depuis avant la première élection du premier comme président du Brésil en 2003. C’est surtout un soutien politique de haute portée. Combien le font réellement parmi les donneurs de leçons habituels ? Où sont les BHL et autres porte-parole auto-proclamés de la « liberté » si prompts à prendre fait et […]

Lire la suite