Rentrée : le chaos Blanquer

« C’est l’une des meilleures rentrées que j’ai connues » assurait Jean-Michel Blanquer le 2 septembre. Il ajoutait : « il y a dans notre société une tendance à dramatiser. Ce qui compte c’est qu’il y a une belle rentrée aujourd’hui, c’est pratiquement celle où il y a le moins de problèmes sociaux et d’organisation. » Le 21 septembre, Christine Renon, directrice d’école à Pantin mettait fin à ses jours dans son école, « épuisée après seulement trois semaines de rentrée ». Dans les lettres envoyées à ses collègues et à l’inspection, elle dénonce les tâches administratives toujours plus importantes, […]

Lire la suite

Loi Blanquer : Une école à deux vitesses

Le Ministre Blanquer avait annoncé qu’aucune loi ne porterait son nom. Il a bien failli tenir sa promesse puisque les réformes du lycée général et technologique, du lycée professionnel et du baccalauréat ont été actées par décrets, sans passer par le processus législatif. Et cela alors même qu’elles représentent un bouleversement des finalités de ce niveau d’enseignement. Mais le Ministre a finalement présenté au début de l’année un projet de « loi sur l’école de la confiance » qui rencontre un vif rejet de la part des enseignants et des parents d’élèves. Après un passage devant l’Assemblée nationale puis le Sénat, une […]

Lire la suite

Enseignement supérieur L’UE contre les services publics nationaux

L’action de l’Union Européenne en matière d’enseignement supérieur est souvent perçue à travers le prisme favorable du programme Erasmus, qui permet des échanges d’étudiants entre pays européens. Mais qu’y a-t-il derrière ce paravent ? Pour apprécier à sa juste valeur cette politique, il faut la replacer dans la perspective du « processus de Bologne » enclenché en 1998 pour faire converger les systèmes universitaires. Processus de Bologne Cette convergence des systèmes universitaires n’est pas une mince affaire : la diversité des systèmes universitaires est très liée aux structures profondes des États et à leur histoire sur le temps long. D’autant […]

Lire la suite

Mobilisations. Les enseignants brandissent leurs stylos rouge

La profonde transformation des cadres de mobilisation qui touche le pays gagnerait-elle le monde enseignant ? Créée en décembre 2018, la page Facebook des « Stylos rouges », rassemble aujourd’hui plus de 50 000 membres. Auto-organisé par les réseaux sociaux, indépendant des syndicats ou d’autres associations professionnelles sans se construire en opposition à elles, ce collectif marque le regain d’une contestation persistante. […]

Lire la suite

Lycées professionnels : Bac pro au rabais

Le gouvernement a présenté en mai dernier un projet de contre-réforme des lycées professionnels, dans le sillage de sa contre-réforme du lycée général et technologique. Si elle était mise en œuvre, elle conduirait d’abord à dé-professionnaliser la voie pro. Un comble. Jean Michel Blanquer projette ainsi de regrouper les secondes professionnelles en « familles de métiers ». De 80 secondes spécialisées, on passerait à 15 secondes diffuses. Et dans la continuité, des bacs pro pourraient fusionner. A cette réduction de l’offre de formation, s’ajouterait la diminution des heures d’enseignement général. Les heures de français-histoire géographie, de mathématiques et de langues […]

Lire la suite

Université : de la pénurie à la sélection

30 ans après le projet de loi Devaquet, à l’époque battu par la mobilisation étudiante, la sélection à l’université revient en France, à travers la Loi Vidal votée à l’Assemblée nationale juste avant Noël. Avec une contradiction majeure en toile de fond : le besoin d’une élévation générale du niveau de connaissances se heurte à la compression des budgets gouvernementaux, à cause des politiques d’austérité. Au fond, on en revient toujours à la même question déjà posée par François Delapierre dans La bombe de la dette étudiante : qui doit en payer le prix financier et humain ? […]

Lire la suite

Le 21 octobre 1886 : Discours de Jaurès sur l’éducation

Jean Jaurès a tout juste 26 ans, et il est député depuis à peine un an lorsqu’il monte à la tribune en ce jour d’octobre 1886 pour prononcer un discours qui fera date. D’abord parce que c’est une première fois pour le jeune élu. Surtout parce qu’il va s’emparer d’un « sujet qui fâche », dirait-on aujourd’hui. Il va parler d’école. Et qui plus est, d’école républicaine, publique, et en un mot laïque. Un premier discours sur ce thème qu’il développera plus tard […]

Lire la suite