Libertés : L’instrumentalisation du Covid

Était-il besoin de le rappeler ? Le Comité des droits de l’Homme des Nations Unies a réaffirmé fin juillet dernier que le droit de réunion pacifique était « le fondement même d’une société démocratique ». L’évidence ne semblait plus si nette avec les mesures de gestion de population prises avec l’épidémie du Covid 19. Pour ce qui concerne la France, le Conseil d’État a dû retoquer le 13 juin les restrictions des manifestations sur la voie publique au motif qu’elles « n’étaient pas proportionnées à l’objectif de sauvegarde de la santé publique ». Tout rassemblement de plus de 10 personnes avait en effet été interdit […]

Lire la suite

Le cap gouvernemental

Les incertitudes de la gestion gouvernementale pourraient faire croire à une forme d’incompétence. Et sans doute que les agitations de certains ministres démentis dès le soir de leurs annonces en est un signe. Cependant ils ne sont pas désavoués et restent en place. La raison en est simple, la tête de l’exécutif considère que peu importe leur action contre la pandémie du moment qu’ils continuent à dérouler la feuille de route des contre-réformes voulues par Emmanuel Macron. Les protocoles dans l’éducation changent de semaine en semaine, prenant de court des équipes de direction découragées, accentuant le sentiment des enseignant.e.s de […]

Lire la suite

Ne pas payer leur crise

La crise sanitaire n’est pas née d’un seul virus. Le fait biologique n’a de telles conséquences que du fait du système social dans lequel il prend place. La crise de la covid-19 est donc d’abord due aux puissants. C’est la crise de ceux qui ont organisé le productivisme qui facilite la transmission des virus des animaux vers les hommes, de ceux qui ont souhaité la globalisation permettant la diffusion mondiale d’un virus en quelques semaines, de ceux qui ont affaibli toutes les barrières collectives (service public hospitalier asphyxié, personnes âgées maltraitées, santé publique abandonnée). Le peuple a déjà payé le […]

Lire la suite

Un million de chômeurs en plus !

Terrifiants. Tels sont les chiffres du nombre de demandeurs d’emploi en France : 840 000 chômeurs sans aucune activité en plus à Pole Emploi en avril ! Le chiffre atteint même un million sur les trois derniers mois ! Du jamais-vu ! Le choc est frontal. C’est le chômage sans aucune activité qui explose le plus. Intérimaires sans mission, CDD non renouvelés, intermittents du spectacle sans cachet, étudiants sans embauche etc. Si le chômage partiel a – temporairement – limité la casse pour ceux qui avaient des contrats stables, ceux qui survivaient dans la maltraitance sociale selon la théorie du « c’est mieux que le chômage » […]

Lire la suite

Économie : La planification une idée ancienne qui a de l’avenir

Entretien avec Cédric Durand, Maître de Conférences à l’université Paris 13, chercheur et économiste atterré.   La crise sanitaire du Covid a été le révélateur de déficiences des services publics et du marché… Effectivement, cette période a révélé l’impréparation aux crises sanitaires de l’appareil d’État et de l’économie en général. Cette impréparation renvoie à l’affaiblissement du service public au cours des dernières décennies, à la fois du fait des politiques budgétaires mais également d’un dénigrement continu du secteur public et d’une survalorisation du secteur privé. Une faiblesse manifeste tient au secteur privé et à la coordination marchande qui ont mené […]

Lire la suite

« Prime COVID » : AUCHAN doit passer à la caisse

Le monde d’après sera-t-il pavé des mêmes mensonges que le monde d’avant ? Les salariés d’Auchan à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont manifesté dans leur magasin Auchan pour réclamer la prime « COVID ». Une pétition a également été lancée pour les soutenir. Elle a récolté à ce jour plus de 19 000 signatures ( https://www.mesopinions.com/petition/social/prime-1-000-mensonge/86456 ). A la fin du mois de mars, Auchan avait en effet annoncé vouloir verser la prime de 1000 euros aux salariés mobilisés pendant la crise sanitaire. Deux mois plus tard, nombreux sont celles et ceux qui n’ont toujours rien reçu. […]

Lire la suite

Retour à l’a-normal ?

Félicitons-nous d’une part de vie sociale redevenue plus normale : nous ne sommes pas faits pour vivre dans l’isolement et l’enfermement. Pour le reste, les promesses d’un monde d’après s’épuisent plus vite que le temps de parution des tribunes indignées sans objectif politique cohérent. La morale de classe se déverse. Bien sûr qu’on peut se surprendre aux files d’attente à l’approche des Mac-Donald, mais on s’est moins offusqué de celle devant Vuitton. Pourquoi se moquer de celles et ceux qui se rendent aux seuls restaurants aux prix relativement modestes ouverts, mais pas de la possibilité de dépenser d’un coup plusieurs smics […]

Lire la suite

Crise économique : Un nouveau monde est empêché de naître

Au-delà du drame sanitaire, la pandémie du Covid-19 a des conséquences économiques et sociales majeures. Des achats empêchés par la fermeture des commerces, des travailleurs qui ne peuvent pas occuper leur poste et la rupture des chaînes d’approvisionnement ont lieu au même moment : la déflagration sur l’économie capitaliste est historique. Une quinzaine de jours de confinement a suffi pour déclencher une récession historique en France : au 1er trimestre le PIB a chuté de 5,8%. Toutes les évaluations tablent sur une perte d’un tiers de l’activité par mois entier de confinement. Pour la sphère privée la chute serait de quasiment 50% […]

Lire la suite

Covid-19 : « La responsabilité de l’UE est engagée »

Entretien avec Manuel Bompard député européen (LFI) Tout le continent est bousculé par la pandémie. L’Europe a-t-elle une responsabilité dans la crise actuelle, et dans l’état d’impréparation de nos institutions ?   La responsabilité de l’Union Européenne est clairement engagée sur plusieurs points. D’abord dans l’affaiblissement de nos systèmes de santé, mis à mal par des années de politiques d’austérité : ainsi, depuis plusieurs années, dans le cadre du « semestre européen », la Commission européenne formule aux États membres des recommandations de politiques à mettre en place pour respecter des critères budgétaires. Nous avons fait les comptes : depuis 2011, 63 recommandations concernaient la […]

Lire la suite