Un printemps suspendu

Ce week-end aurait dû annoncer un nouveau printemps. Du soleil, des sorties, bref le bonheur simple. Et puis le confinement est tombé. Une population entière bascule dans un état d’exception. Nous mettrons sans doute plusieurs jours à réaliser ce que cela signifie, matériellement, psychiquement, socialement. Une autre vie, une nouvelle réalité, même temporaire. Ce qui allait de soi ne l’est plus. Ce qui semblait naturel, comme sortir sans raison, ne l’est plus. Certes, les soignants alertaient depuis des semaines, mais pour chacun.e d’entre nous qui n’exerce pas la responsabilité du pouvoir nous écoutions un peu distraitement, pendant que le gouvernement […]

Lire la suite