Le souffle de Lille

Venus de toute la France à Lille les 15 et 16 octobre, le millier de conventionnels de la France insoumise ont donné à voir de manière éclatante une construction totalement nouvelle dans la vie civique de la République. Non seulement une assemblée représentative de plus de 130 000 citoyens et 1 300 groupes d’appui. Mais aussi un espace qui reste ouvert à toutes les insoumissions qui grondent dans le pays et au-delà de nos frontières. Leur volonté à tous d’en découdre avec les injustices dés 2017 et leur enthousiasme positif à le faire pacifiquement font à nouveau souffler sur le pays l’air de la révolution citoyenne. C’est le même souffle qui animait sous la révolution française, les montées de « fédérés » au chant insoumis de la Marseillaise.

En liant liberté des paroles, égalité des origines des participants et fraternité des luttes, cette convention a montré que le mouvement de la France insoumise était capable d’être l’instrument du peuple lui-même. C’est donc un évènement dont les réalisations seront fondatrices et propulsives pour plusieurs mois. C’est de salubrité publique pour que le débat politique ne se réduise pas au monde confiné des primaires et des confidences journalistiques d’un monarque déchu.

Pour que la politique redevienne l’affaire de tout le monde dans cette campagne, cette Convention a débattu de nombreux outils, comme ce petit carnet permettant à chaque citoyen, même le plus éloigné des partis et des médias, de s’engager à sa manière, à son rythme, à son niveau. Forte de son succès estival dans une cinquantaine de quartiers populaires, la caravane pour l’accès aux droits sociaux et civiques va aussi continuer en se démultipliant.

La Convention a enfin solennellement décidé de transmettre au peuple le programme « L’avenir en commun ». Parmi ses 357 mesures, un vote a permis de prioriser 10 mesures emblématiques dont la pertinence lucide saute aux yeux face aux urgences démocratiques, écologiques, sociales et géopolitiques. Des propositions sur lesquelles nous aurons l’occasion de revenir jusqu’à la sortie de ce programme en librairie début décembre. Dans cette adresse finale, la Convention de Lille a proposé au peuple français dans le même élan la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle de 2017 et des candidatures dans toutes les circonscriptions aux élections législatives. Une manière de rappeler l’exigence démocratique fondamentale de mener la même campagne à l’élection présidentielle et aux élections législatives.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email