Parti Socialiste Ouvrier Espagnol : le choix du vieux monde

L’abstention des députés du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE) lors du vote de confiance permet à Mariano Rajoy, leader du Parti Populaire - héritier du franquisme - d’être reconduit à la tête du gouvernement espagnol. Le PSOE redonne ainsi les clefs du pouvoir à un président qui a appliqué une austérité brutale, dérégulé le marché du travail, cadenassé la contestation avec des lois liberticides et utilisé l’appareil de l’État pour l’enrichissement de ses amis. Ce choix, qui pourrait surprendre un observateur habitué aux vieux schémas, marque une nouvelle étape de la crise de la social-démocratie européenne.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email