Lubrizol suite

Ils sont une centaine et habitent sur une aire réservée aux gens du voyage à 300m de l’usine Lubrizol. Autrement dit aux premières loges et ont subi seuls et dans la terreur l’incendie et ses fumées noires. 3 policiers sont venus à un moment, ils leur ont demandé à partir avec leurs caravanes. Refus. Depuis ils vivent dans la peur des conséquences de ces gaz inhalés.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email