Le monde qui vient

Chaque année, 2 millions de km² (soit la moitié de l’Europe) sont dégradés par l’augmentation de la population humaine et ses modes de production. Un coût annuel estimé entre 10 et 17% du PIB mondial. Une baisse des récoltes de 10% d’ici 2050 pourrait se produire en Inde, Chine et Afrique subsaharienne conduisant à une explosion du nombre de déplacés : 700 millions en 2050 et 10 milliards à la fin du siècle.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email