Le 22 janvier 1923 Vengeance de Germaine Berton

Le 29 mars 1919, l’acquittement de l’assassin de Jaurès, Raoul Vilain, provoque colère et indignation. La jeune Germaine Berton, alors âgée de 16 ans, est profondément marquée par ce verdict. Elle se souvient de son enfance, des meetings du tribun socialiste et pacifiste auxquels elle eut la chance d’assister aux côtés de son père. Cet événement renforce son antimilitarisme et joue assurément un rôle dans sa volonté, quelques années plus tard, de venger le Tarnais.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email