Le 16 juin 1976 Le massacre de Soweto

Hector Pieterson avait 12 ans lorsqu’au petit matin du 16 juin 1976, il rejoint sa sœur Antoinette (âgée de 17 ans) et des milliers d’autres jeunes lycéens au centre de Soweto, township de la banlieue de Johannesburg. La manifestation contre la réforme gouvernementale, rendant obligatoire l'utilisation de l'afrikaans dans les écoles noires pour l’enseignement des mathématiques et des sciences sociales, s’élance. Cela fait alors plus d’un mois que les élèves de plusieurs établissements de Soweto sont en grève. Ils refusent de voir « la langue de l’oppresseur blanc », qui a instauré l’apartheid depuis 1948, prendre une part majeure dans l’enseignement aux cotés de l’anglais, les langues autochtones étant uniquement utilisées pour les enseignements religieux, artistiques et sportifs. Ceci vient s’ajouter à la multitude d’obstacles rencontrés dans les établissements noirs : enseignants peu formés, classes surchargées… Au sein de Soweto, seulement 1 enfant sur 5 fréquente l’enseignement secondaire.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email