La régression en marche !

Après un an passé à arpenter les couloirs du Palais Bourbon, il était temps pour les 17 députés insoumis de faire un premier bilan de leur activité parlementaire. Au gré des séances et des heures de commissions, les techniques de combat parlementaire se sont affutées. Mais, bien plus important, l’Assemblée a gagné en lisibilité. Les députés insoumis sont accueillis partout chaleureusement. Pour la défense des droits des travailleurs, la centralité, toujours affirmée, de l’urgence écologique et la clarté de leur analyse sur les écueils de la géopolitique actuelle. Pour la première fois, l’action parlementaire est menée en décloisonnant les espaces. Un pied dans l’hémicycle, un pied dans la rue, les députés s’attachent à faire les lois en lien avec les luttes, en lien avec celles et ceux qui les mènent.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email