Frais Bancaires. Un marché juteux sur le dos des pauvres.

Les études s’accumulent (Union nationale des familles et 60 millions de consommateurs) prouvant que les frais bancaires pèsent toujours plus sur les plus pauvres. Une personne en difficulté sur cinq a dû payer plus de 500euros de frais d'incidents en une année. Alors que la moyenne des frais pour incidents est de 34euros chaque année, ce montant s’élève à près de 300euros pour les clients modestes, soit 10 fois plus ! Et la banque enfonce encore plus ceux qu’elle considère comme de « mauvais clients » en facturant 10 euros des lettres d'avertissement pour compte débiteur.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone