Éducation prioritaire : Prendre aux pauvres pour les misérables

Le mouvement de grève affectant des dizaines de lycées de l’éducation prioritaire met en lumière les insuffisances de la réforme engagée en 2014. La création des Réseaux d’éducation prioritaire (REP) - en remplacement des anciennes Zones d’éducation prioritaire (ZEP) - fut en effet menée dans un cadre contraint de politique austéritaire.
<p style="text-align: justify;">

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
</p>

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email