Documentaire sur le Web : La répression comme unique réponse politique

Visages ensanglantés, éborgnés, mains arrachées, corps matraqués, gazés, nassés, fouillés, interpellés brutalement, « gardés à vue », embastillés… Autant de risques potentiels pour qui persiste vouloir contester un ordre social et politique, autant d’images devenues banales depuis six mois de Gilets Jaunes. Mais comment en est-on arrivé là ?

C’est à cette question urgente et fondamentale que répond un excellent et très pédagogique documentaire produit, réalisé et mis en ligne par l’équipe de StreetPress (Gilets jaunes, une répression d’Etat. StreetPress. 59 minutes). Victimes de ces violences policières, sociologues, avocats, associatifs, politiques, journalistes interviennent tour à tour sur fond de documents significatifs pour faire la généalogie de ce qui apparaît ni une nouveauté ni une dérive mais une tendance profonde. La France « du bas » a fait la première l’expérience de ces méthodes musclées. Dans les banlieues des années 90/2000 ont été testées pour « maintenir l’ordre » de nouveaux corps répressifs (la BAC), de nouvelles armes (Flashball et LBD 40) en complément de grenades aux performances létales reconnues par les autorités.

Au cours des manifestations de la loi Travail et surtout de celles des Gilets Jaunes ces pratiques se sont généralisées, légitimées par l’hystérie entretenue par une presse de connivence à l’égard d’une « violence » des manifestants volontairement exagérée et jamais contextualisée. La répression policière et judiciaire est devenue grâce aux possibilités ouvertes par le dispositif de l’état d’urgence, les récentes lois (celle anticasseurs notamment), la seule réponse aux aspirations citoyennes. Elle exprime une dramatique fuite en avant. La violence ne peut que s’exacerber en l’absence de ce à quoi elle ne peut se substituer: une réponse politique. Mais peut-on croire que le pouvoir en place a le désir et la capacité d’en proposer une ?

J-L B.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email