Dé-prime

183 femmes et hommes de ménage marseillais, payés au Smic et souvent à temps partiel, doivent rembourser 2,8 millions d’euros au total à leur employeur au titre de primes qu’il avait été précédemment contraint de leur verser par la justice.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email