120 battements subversifs par minute

Émouvant, sincère, combatif, 120 battements par minute exalte au général comme au particulier l’énergie de la lutte et ses effets libérateurs. Ce film est une romance entre deux homosexuels sur fond de lutte de l’association Act Up contre le sida dans les années 1980/90. Les scènes d’amour sans métaphore alternent avec les actions-coup de poing, les affres de la progression de la maladie avec les fêtes qui symbolisent la vie.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone