Le 10 décembre 1198, mort d’Averroès.

En 1997, Youssef Chahine, le cinéaste égyptien, met en scène Averroès dans son film Le Destin. Il en fait un héros rationaliste, contre tous les fanatismes religieux de son époque.

12ème siècle, en Languedoc, un homme est brûlé vif. Il a commis un crime abominable : traduire les écrits d’Averroès. Son fils va partir pour Cordoue, à la rencontre de ce penseur étonnant.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone