EPR : le feuilleton continue

« Flamanville est un prototype dont le devis a dérivé. Il couvrira ses coûts variables, mais il est possible qu'il ne dégage pas une rentabilité très forte », indiquait, il y a deux ans, le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy. Traduisons-le : l’EPR de Flamanville, censé être le fleuron français du nucléaire nouvelle génération, est un fiasco et un gouffre financier.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email