Guyane : Le chemin de la victoire est ouvert !

Les résultats du premier tour dans la 2ème circonscription de Guyane sont d’abord marqués par la progression spectaculaire de Davy Rimane, le candidat soutenu par la France insoumise. Alors qu’il avait réuni 20,28% des voix en juin 2017, il réalise un bond de 15 points et se qualifie au second tour avec 35,10%. Dans le contexte d’une progression de la participation, Davy Rimane fait plus que doubler son nombre de voix en passant de 2001 voix à 4829 voix selon le dernier décompte officiel.

Les citoyens de Guyane ont donc compris qu’ils avaient le choix entre deux cohérences politiques différentes. En effet, le candidat du pouvoir et celui de la France insoumise réunissent à eux deux près de 80% des suffrages exprimés. La droite, présente en juin dernier, est effacée du tableau. Le Front National, deuxième force politique dans la circonscription aux élections présidentielles, s’effondre à 1,8%. Le second tour sera donc l’occasion d’un duel entre le candidat du pouvoir et celui de l’opposition populaire.

Dans ce duel, le candidat de la France insoumise est en bonne position. Ainsi, en augmentant sensiblement son résultat par rapport à juin dernier, il réduit son écart avec le candidat de la République en Marche de 1500 voix en juin dernier à 1000 voix pour cette élection partielle. En juin dernier, il avait échoué de quelques voix au second tour. Le chemin de la victoire est donc ouvert.

Ce serait un signal formidable pour la Guyane qui porterait à l’Assemblée Nationale un défenseur acharné des revendications populaires du mouvement social guyanais. Ce mouvement citoyen, exprimant une volonté d’égalité, de bien vivre et de sérénité ferait alors la démonstration de sa capacité à se traduire dans les urnes.

Ce serait également une nouvelle sanction pour le pouvoir après les deux échecs lors des législatives partielles du mois de janvier. Au moment où s’engage la bataille contre la privatisation du rail, une nouvelle défaite électorale donnerait un coup de fouet aux premières mobilisations sociales prévues notamment le 22 mars prochain.

Ce serait enfin une belle victoire pour la France insoumise. Le mouvement renforcerait son groupe à l’Assemblée Nationale pour poursuivre son travail exemplaire d’opposition et de propositions. Il remporterait une première bataille électorale, alors que les insoumis espèrent un résultat du même ordre dans l’élection législative partielle de la 8ème circonscription de Haute-Garonne dont le premier tour est prévu ce dimanche 11 mars.

Manuel Bompard

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email