Chronique de François : L’illusion du renouveau macroniste.

Voyez M. Macron. Bien que sa place dans la cabine de pilotage de la caste ait été établie de longue date, que ce soit en tant que banquier d’affaires au service des futurs premiers de cordée, ou comme secrétaire général adjoint de l’Elysée ou encore ministre de l’économie, cela ne l’a pas empêché d’incarner le renouvellement, voire le renouveau, chez un nombre suffisant de nos concitoyens pour se qualifier au premier tour de l’élection présidentielle. […]

Lire la suite

Chronique de François : Un jour sans fin.

A défaut d’écrire la grande histoire, les bonimenteurs de l’immobilisme répètent sans fin la petite. L’actualité de la semaine en a malheureusement apporté une fois encore une démonstration éclairante. Voyez les Paradise papers. Que disent ces « révélations » que nous ne sachions déjà ? Des noms, certes. Mais l’effet de système, qui consiste d’un côté dans l’accumulation sans limite de richesses au profit de quelques-uns par soustraction au bien de tous, et de l’autre dans la légalisation de cette accumulation, avait déjà été mis à jour. Les Paradise papers s’inscrivent en effet à la suite des Swissleaks, Luxleaks, Panama […]

Lire la suite

Chronique de François : Un œil sur la lutte (partie 2)

La semaine dernière, je faisais ici le bilan de la séquence sociale qui a occupé le premier semestre du Président Macron et qui a vu ce dernier infliger un recul historique au camp du travail et des progressistes. Faire ce constat et en rester au statu quo est inopérant. Il s’agit de retrouver une efficacité qui semble perdue dans la capacité de mobilisation collective. La place respective des organisations, celle des individus, la définition et l’articulation des champs d’action et de pensée syndicale, politique, associative, ne sauraient plus longtemps demeurer un non-dit imposé à coups de charte d’Amiens car ils […]

Lire la suite

Un œil sur la lutte ( partie 1)

Les syndicats CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL, réunis le 24 octobre, ont décidé d’une nouvelle date de mobilisation le 16 novembre. C’est une bonne chose. Car force est de constater qu’après la mise en mouvement réussie du 12 septembre et malgré la défiance profonde, majoritaire et persistante des gens sur les ordonnances et sur la loi travail elle-même, la dynamique s’est peu à peu étiolée. Faute d’avoir été en capacité d’agréger autour des syndicats. Et faute d’avoir su saisir les points d’appui qui étaient mis à leur disposition, je pense notamment là à la marche populaire contre le […]

Lire la suite

Un Président ne devrait pas faire ça

En annonçant mardi 10 octobre qu’il ferait reconnaître officiellement par la France l’hymne et le drapeau européen lors du prochain Conseil européen des 19 et 20 octobre prochains, M. Macron a fait le choix de sacrifier le rassemblement du peuple au nom d’un coup d’éclat médiatique dont il espère tirer avantage. Disons le tout net, ce n’est pas une saine façon de faire. […]

Lire la suite

Macron a la France honteuse

Ces dernières semaines, M. Macron « revisite les termes de la souveraineté » selon les mots qu’il a lui-même employés fin août alors qu’il inaugurait la 25e Semaine des ambassadeurs. Dans les faits, la liste des dépossessions de souveraineté qu’il impose au pays s’allonge, tandis qu’il tient la France pour incapable d’agir ou penser par elle-même, la plaçant de fait sous tutelle. Le Figaro révélait ainsi cette semaine un courrier du Premier ministre visant à mettre en place un «Comité Action Publique 2022» (CAP 22) pour réformer le service public. Celui-ci serait notamment «composé de personnalités françaises ou étrangères ». […]

Lire la suite

Chronique: Les Gémonies des uns, l’hégémonie des autres.

Il est des mots qui volent au vent et que se croient tenus de prononcer certains quand bien même ils n’en mesurent pas le sens. Voyez le terme d’hégémonie. Le week-end dernier, à la fête de l’Huma, il s’est trouvé quelques dirigeants mal inspirés, mais heureusement isolés, pour le dégainer devant le premier micro venu. Soit qu’ils l’emploient à tort et à travers. Soit, et ce serait plus ennuyeux, qu’ils cherchent à en falsifier le sens : « Quiconque prétend à l’hégémonie se casse les dents » tonnait celui-ci, « Il faut fuir tout ce qui peut relever d’une volonté […]

Lire la suite

Mimétisme du vieux monde

En voilà un qui promettait de changer les pratiques et qui à la première occasion décalque les méthodes du vieux monde : confronté pour la première fois à un mouvement social appelé à prendre de l’ampleur, Emmanuel Macron use des mêmes artifices grossiers que ceux qui l’ont précédé, pour se soustraire à la demande populaire. En amont, le Président Macron a ainsi tenté de diviser pour mieux régner : les rencontres bilatérales comme méthodes de « dialogue social » ont cela d’efficace qu’elles permettent de promettre l’on ne sait trop quoi à l’un ou à l’autre pour fissurer le front […]

Lire la suite