Chronique de François. Fonction publique : généraliser le contrat pour restreindre le service rendu

Mardi 22 mai, les agents de la fonction publique sont appelés à la grève pour la troisième fois depuis le mois de septembre dernier. Le contenu du rapport rédigé par le Comité action publique 2022 (Cap22) et révélé jeudi 16 mai avant d’être présenté mercredi 23 mai en réunion de cadrage budgétaire, ne devrait pas manquer de pousser à la mobilisation. En octobre dernier, le gouvernement installait en effet ce groupe composé de 34 « personnalités qualifiées » aussitôt érigées au rang d’experts. Le cadrage de l’exécutif annonçait la couleur en fixant trois objectifs : « passer d’une culture de […]

Lire la suite

Chronique de François : Le multilatéralisme à nu

Le retrait des Etats-Unis d’Amérique de l’accord sur le nucléaire iranien a précipité la région et au-delà au bord du gouffre. Pourtant, une curieuse cécité destinée à mieux masquer leur suivisme naïf de la politique macroniste frappe les commentateurs bon-teint. Il est en effet de bon ton de gloser aujourd’hui sur une décision « unilatérale » du président américain. Voire d’une décision personnelle. Le Figaro y allait ainsi d’un article intitulé « Ce que révèle la signature de Donald Trump (de l’acte de retrait – NDA ) sur sa personnalité ». Une telle dénonciation sur ces bases inscrit en contrepoint […]

Lire la suite

Chronique de François : Au carré

La mise à l’écart du député LREM Jean-Michel Clément, pour avoir osé affirmer et assumer ses convictions à l’occasion du vote sur la loi asile et immigration, en dit beaucoup sur la conception du fonctionnement des institutions, et pour tout dire de la démocratie, que se fait M. Macron. Dimanche 22 avril, le député de la Vienne était donc contraint de quitter le groupe parlementaire LREM avant même de voter contre le projet de loi asile et immigration. Contraint car au préalable, Jean-Michel Clément s’était vu signifier publiquement par le président de groupe Richard Ferrand qu’une procédure d’exclusion serait engagée […]

Lire la suite

Chronique de François Manichéisme macronien

La campagne pour les élections européennes s’engage décidément sur des bases bien malsaines. S’exprimant devant le Parlement européen le 17 avril, on s’attendait à ce que le Président de la République assume et approfondisse le concept de souveraineté européenne dont il a décidé de faire son cheval de bataille pour les élections européennes à venir. Au lieu de cela, M. Macron a livré une vision caricaturale et manichéenne de l’Europe pour mieux étouffer tout débat à venir et tenter d’imposer par la coercition la pensée unique bruxelloise. […]

Lire la suite

La chronique de François : Vent mauvais

Le climat qui pèse sur le pays est lourd. Pour ne pas dire malsain. Je ne parle pas là des attaques islamistes, ou se revendiquant comme telles : c’est là un ennemi identifié auquel nous savons devoir faire face tous ensemble, rassemblés, comme l’a signifié avec force et dignité Jean-Luc Mélenchon devant l’Assemblée nationale, étant en cette occasion « la voix de la France » selon les termes mêmes de l’économiste Nicolas Baverez pourtant peu suspect de proximité idéologique avec La France insoumise. Non je parle de ce climat de tension latente, de ces pyromanes inconséquents qui soufflent sur les […]

Lire la suite

Chronique de François: Confusion des genres

Mercredi 21 mars, Christophe Castaner tenait une conférence de presse pour présenter l’autoproclamée « Grande marche pour l’Europe » qui sera lancée ce samedi 24 mars par le mouvement de M. Macron. Il ne manquait pas d’évoquer à cette occasion avec moult détails les « consultations citoyennes » chères au président qui elles débuteront le 17 avril. J’ai eu l’occasion dans une précédente chronique de démontrer en quoi ces dernières sont une mascarade, une partie jouée d’avance puisque le prétendu débat qu’elles sont sensées ouvrir ne saurait par exemple déboucher sur une remise en cause des traités. Je souhaite cette […]

Lire la suite

Chronique de François : Vote goupille

C’est un effet collatéral du dégagisme en période d’atrophie du débat public : lorsque la volonté première des citoyens est de se débarrasser du personnel politique encombrant, le choix du bulletin de vote se définit d’abord et quasi exclusivement en fonction de cela. Peu importe alors ce que celui-ci revêt par ailleurs. En un mot peu importe ou presque quelles sont les orientations du candidat, de la candidate ou de sa formation. Le rôle assigné au bulletin de vote est tout entier dévolu à sa fonction dégagiste non pas prise à ce stade comme un renversement de l’ordre établi, mais […]

Lire la suite

Chronique de François : Mascarade des consultations sur l’Europ

A l’occasion du lancement de sa vaste offensive visant à promouvoir une souveraineté européenne pour mieux s’affranchir dans chacun des états membres de la souveraineté populaire, M. Macron proposait lors de son discours aux ambassadeurs du 29 août 2017, puis lors d’un discours à la Sorbonne trois semaines plus tard, d’organiser dans tous les pays de l’Union des « conventions démocratiques ». […]

Lire la suite

La grande coalition dévale la pente

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer dans ces chroniques la paralysie démocratique que génèrent désormais les gouvernements de type grande coalition. Béquilles des social-démocraties européennes et gardiens du temple du bipartisme, ceux-ci se sont généralisés au tournant des années 2010. Au point qu’en 2014, 16 des 28 pays de l’Union européenne étaient dirigés par des gouvernements de ce type. Depuis, celles et ceux qui se sont engagés dans de tels mécanos politiciens sur la base de la soumission aux politiques européennes ont été sanctionnés dans les urnes. En résultent les situations de paralysie démocratique que nous avons connues ces derniers mois […]

Lire la suite