Novembre 1981, La démocratie Corinthiane

La dictature militaire brésilienne en place depuis 1964 touchait aussi les clubs de football, sport roi au Brésil. Le régime utilisait le foot et manipulait les compétitions afin de garder une certaine popularité. Les joueurs eux étaient simplement utilisés et ne bénéficiaient pas des salaires d'aujourd’hui . C’est en novembre 1981 qu’un changement intervient avec la nomination d’un jeune sociologue, Adilson Monteiro Alves à la tête des Corinthians, un club de Sao Paulo, alors en difficulté.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

 

Crédit photo : Minda Ninja sous licence CC BY-NC-SA 2.0

 

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email