Le 11 décembre 1848 : Raspail candidat à la présidentielle

L’année 1848 si riche en bouleversements sociaux, en révolutions, va se conclure le 11 décembre par l’élection présidentielle. Celle qui va mener Louis-Napoléon Bonaparte, soutenu par le Parti de l’Ordre, à la magistrature suprême. Le suffrage, pompeusement nommé universel, n’est en réalité que masculin. Les femmes devront encore patienter un siècle ou presque pour avoir le droit de s’exprimer. […]

Lire la suite

Le 22 novembre 1918 : Le drapeau rouge

L’heure des commémorations ayant sonné partout en Europe, il est temps ici de sortir de l’oubli un chapitre de ce mois de novembre 1918, largement occulté : cette semaine où le drapeau rouge flotta sur la cathédrale de Strasbourg. L’Allemagne est vaincue. Mais quelques officiers y croient encore et décident d’engager les dernières forces de la Kriegsmarine (la marine impériale) dans une espèce de course désespérée. Les marins de la Baltique se rebellent, les mutineries se propagent, les syndicats d’ouvriers se déclarent solidaires, des soviets se créent qui vont vite contrôler les plus grandes villes du Reich. […]

Lire la suite

Le 1er novembre 1954 : Toussaint rouge en Algérie

Tout commence le 8 mai 1945, ou plutôt non, en 1830, quand la France prend pied sur le sol d’Algérie et que débute une colonisation qui va durer. Mais le 8 mai 45, pendant que les flonflons éclatent en métropole, on entend d’autres détonations au-delà de la Méditerranée. Les droits civiques bafoués vont se payer cher, très cher. Face à la répression qui s’abat, le calme revient. Mais a-t-on jamais étouffé d’un couvercle d’oppression l’esprit de liberté ? […]

Lire la suite

Le 22 octobre 1887 : naissance de John Reed

Le 22 octobre 1887, dans une famille bourgeoise de Portland, aux USA, nait John Reed, qui deviendra, au siècle suivant, un véritable héros romantique. Un peu comme le Che. La légende en moins. Dès ses études universitaires à Harvard, il se sent pousser des ailes progressistes. Il est doté de tous les charmes. Brillant orateur, plume alerte et aiguisée, enthousiaste et prêt à pourfendre l’injustice partout où il la rencontre, il est auréolé de succès et ses articles lui sont achetés à prix d’or. Il passe plusieurs mois au Mexique, auprès des troupes de Pancho Villa et en tire un […]

Lire la suite

Le 14 octobre 1980 : Mort de Louis Guilloux

Le Sang noir, cette œuvre emblématique des années 30, ce chef d’œuvre qu’on connaît plus ou moins, sans bien toujours savoir si on l’a lu, ou vu. Le Sang noir est un roman foisonnant, concentrant en une journée de 1917 (temps révolutionnaire, temps de mutineries) toutes les indignations, les obsessions de son auteur, Louis Guilloux : l’armée, la guerre, la bourgeoisie bien pensante et hypocrite, l’école, l’État, tout ce qui le révulse, tout ce qu’il dénonce. […]

Lire la suite

Le 23 septembre 1973, mort de Pablo Neruda

Le 23 septembre 1973, 12 jours après la mort de Salvador Allende, meurt Pablo Neruda. Poète, romancier, écrivain engagé, il laisse orphelins tous les épris de liberté. Depuis le Chili, où il naît en 1904, jusqu’en Europe et en Asie, où il fut consul, il ne cesse d’écrire et de militer pour ceux qui ne peuvent pas, qui ne savent pas. Ses premiers poèmes sont des poèmes d’amour, tout empreints de la sensualité qui l’habite. Mais c’est vers d’autres rivages qu’il se tourne, ayant vécu l’expérience de la guerre en Espagne. Vers le socialisme, bien sûr. C’est l’assassinat de son […]

Lire la suite

Le 15 septembre 1936 : le film « La Belle Équipe »

Au printemps 36, un an après la Bandera, Julien Duvivier retrouve Jean Gabin pour tourner un film bien dans l’air du temps, un film d’amitié, d’utopie aussi, de bonheur, de chansons et de communauté. L’idée est simple : dans une France en crise, 5 copains, un peu chômeurs, un peu gouailleurs, un peu canailles, beaucoup fauchés, gagnent un pactole à la loterie. Ils décident de mettre l’argent en commun et de bâtir une guinguette en bord de Marne. Tout le monde s’y met, on travaille dans la belle humeur et la musique. On invente une espèce de collectivisme en modèle […]

Lire la suite

Le 24 juillet 1873 : le Sacré-Cœur à Montmartre

Dès 1870 et la fin de la guerre contre la Prusse un « vœu » est émis par Legentil et Rohault de Fleury, soutenus par nombre de cardinaux, d’édifier dans Paris une nouvelle église, dédiée au « sacré cœur du Christ ». Tant pour eux cette défaite a des causes spirituelles plutôt que politiques ou militaires. Lisons donc : la France est une nation impie, et la guerre a été perdue, de même que l’Alsace-Lorraine, à cause de ses péchés ! Il faut donc bel et bien restaurer l’ordre moral… […]

Lire la suite

Le 23 juin 1848 : Pour la République sociale

Les journées révolutionnaires de février 1848, avaient amené la création des Ateliers nationaux, offrant aux chômeurs un travail et un revenu. Même modeste, un salaire est bienvenu dans un pays où la révolution n’a pas encore aboli la misère. Mais en avril, étrangement, les élections législatives (les premières tenues au suffrage universel encore exclusivement masculin !), débouchent sur une Assemblée à forte majorité conservatrice. La Constituante tarde à être installée. Et le gouvernement provisoire va faire place à une Commission exécutive émanant des rangs de l’Assemblée. Pour être de vertueux républicains, ses cinq membres (Arago, chef d’État virtuel, Garnier-Pagès, Lamartine, […]

Lire la suite