Le 5 mai 1789 : Ouverture des États Généraux  

Il avait d’abord fallu, le 2 mai 1789, aller s’incliner devant le roi. Après trois heures d’attente, la longue cohorte des représentants de la nation avait pu défiler devant un Louis XVI qui s’anima juste pour interpeller un député en costume traditionnel breton d’un enjoué « Bonjour Bonhomme ». Le surlendemain, le 4 mai, fut consacré à une procession religieuse à laquelle devaient participer les trois ordres. Celui de la noblesse en veste de drap d’or, celui du clergé en pourpre et violet et celui du Tiers-État en noir, reflet de sa condition subalterne. Le sermon de l’évêque de Nancy qui constituait le clou de la cérémonie ne chauffa pas l’assistance: le roi s’endormit.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

 

Jean-Luc Bertet

 

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email