Chronique de François: Équilibre instable

On a à tort considéré que le "en-même-temps-tisme" de M. Macron n'était qu'une formule communicationnelle. Cela s'avère également être une méthode de gouvernement. Elle montre déjà aujourd'hui toutes ses limites.

Confronté au temps de la prise de décision, M. Macron s'essaie à la danse hypnotique en sautant d'un pied sur l'autre. L'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des Landes est aussitôt contrebalancé par les muscles bandés pour déloger les zadistes ; la sauterie des 140 PDG à Versailles et sa promesse de 2200 emplois sur cinq ans vient en contrepoint de l'annonce des 2400 suppressions de postes chez Carrefour ; l'escapade à Davos se poursuit dans la même journée par une visite dans le Puy-de-Dôme; la demande d'une réunion en urgence du conseil de sécurité de l'ONU suite à l'agression de la Turquie à Afrin se perd dans la prudence de la dénonciation de l'ambassadeur de France...Et tout à l'avenant.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone