Bilan écologique du gouvernement : mais que fait Nicolas Hulot ?

A la question de savoir quand il partira en vacances, Nicolas Hulot rétorque : « Sans doute pas avant cinq ans. » Alors que le Premier ministre entame l’évaluation de chacun de ses ministres, il répète que sans lui ce serait bien pire. Et que non, il n’a pas avalé de couleuvres. Ni sur l’application du CETA qui n’est pas climato-compatible, ni sur le report de l’objectif de 50% de nucléaire dans le mix électrique après 2025. Ni sur l’autorisation de la bioraffinerie à l’huile de palme de Total. Ni sur la loi Agriculture qui n’a pas inscrit dans la loi la promesse présidentielle de sortir du glyphosate. Ni sur une série non exhaustive de grands projets inutiles : Europacity, mégamine d’or en Guyane, Grand Contournement Ouest de Strasbourg…

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Crédit photo : Thierry Ehrmann / CC-BY 2.0

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email