Barrages hydroélectriques, privatisations à hauts risques

En ces temps où le réchauffement climatique nous préoccupe, à raison et grandement, on parle beaucoup d’énergies renouvelables. Les barrages hydroélectriques en représentent les deux tiers à l’heure actuelle en France. Un savoir-faire et des recherches permettent même de trouver des solutions pour les pics de consommation par exemple (les STEP, stations de transfert d'énergie par pompage). Les barrages sont quasiment uniquement gérés par EDF, dont l’état est actionnaire à 80 %, les français ont payé l’an passé deux fois moins cher en moyenne leur électricité que les allemands.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email