Le 1er janvier 1918 : Les Harlem Hellfighters

Le 1er janvier 1918, une unité de 2000 soldats afro-américains débarque à Brest. Les membres du 369e régiment d’infanterie sont pour la plupart originaires des quartiers populaires de New-York et notamment de Harlem. Rejetés par une armée où la ségrégation raciale bat son plein, les Harlem Hellfighters sont dans un premier temps cantonnés à des travaux annexes. En leur sein, un orchestre d’une soixantaine de musiciens, dirigé par l’un des pionniers du jazz, James Reese Europe, fait découvrir le ragtime à la France.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email