La transition ne sera pas un dîner de gala

Le « monde d’après » le coronavirus est manifestement une source inépuisable d’inspiration pour les tribunausores de toutes obédiences. Sachons distinguer. Plusieurs textes dessinent un « après », fait de « transition écologique et solidaire ». C’est ainsi un fait majeur de voir les principaux syndicats combatifs aux côtés des ONG écologistes. Une alternative idéologique se répand. Savourons ce regroupement pour lequel nous œuvrons depuis tant d’années. On aurait pourtant tort de croire qu’il suffira de quelques tribunes ou même de quelques colloques, voire d’une hypothétique « primaire » qui ne tardera pas à être proposée, pour construire un « bloc de la transition » et rendre celui-ci majoritaire. Pour […]

Lire la suite

Ce qui dépend de nous

La philosophie stoïcienne se résume souvent à cette citation du Manuel d’Épictète : « il y a des choses qui dépendent de nous, et des choses qui n’en dépendent pas. » Toute sagesse pratique nous invite à penser ce domaine qui dépend de nous tout en nous libérant du vain espoir de maîtriser ce qui nous échappe. Vivant actif, l’être humain a la particularité de faire évoluer le domaine de ce qui dépend de lui, tant à titre individuel qu’à titre collectif. Ce qui ne dépend pas de chacun de nous, c’est le fait de se trouver du fait de la crise sanitaire […]

Lire la suite

Quel monde d’après ?

Le monde d’après, tout le monde, ou presque, en parle. Comme si on attendait le jour d’après. L’après confinement, l’après crise. Comme si on allait tirer les leçons de cette situation exceptionnelle. Qu’on me permette un argument d’autorité en la personne de Hegel, mort, dit-on, lors de l’épidémie de choléra à Berlin en 1831. Le philosophe qui, plus que tout autre, a voulu penser l’histoire nous met en garde : « On recommande aux rois, aux hommes d’État, aux peuples de s’instruire principalement par l’expérience de l’histoire. Mais l’expérience et l’histoire nous enseignent que peuples et gouvernements n’ont jamais rien appris de […]

Lire la suite

Crise : l’UE pyromane

Le « plan de sauvetage » européen annoncé le 9 avril aura dissipé un mirage. En mars, le plus violent krach boursier depuis des décennies avait contraint l’Union européenne à un vaste sauve-qui-peut. En quelques jours, les règles de limitation des déficits budgétaires et d’interdiction des aides d’État aux entreprises étaient mises entre parenthèse. Il fallait « rassurer les marchés » paniqués par la récession qui s’annonçait. Mais voilà nos eurocrates revenus à leurs vieilles habitudes austéritaires. Déjà la signature, en plein crise sanitaire, d’un accord de libre-échange avec le Vietnam avait illustré le fanatisme libéral qui gouverne l’UE. Les milliards annoncés pour affronter […]

Lire la suite

Démasqués ?

Dans la curieuse période que nous vivons, avec ses drames et ses espoirs, deux adages résonnent de façon amère : « gouverner c’est prévoir » ; « prévenir c’est guérir ». Si l’on peut admettre que la crise sanitaire est en effet d’une ampleur sans précédent, et que tous les gouvernements du monde doivent gérer, avec plus ou moins de talent, une situation inédite, elle l’est pour la France d’autant plus que les gouvernements passés n’ont pas su maintenir un niveau de vigilance sanitaire à la hauteur. Si le gouvernement Édouard Philippe hérite en partie de décisions antérieures, il n’en reste pas moins que le système […]

Lire la suite

Coronavirus : 10 leçons pour aujourd’hui et pour demain

L’épidémie de covid 19 et le krach sanitaire qu’elle produit est riche d’enseignements. Ce n’est pas seulement un coronavirus qui est en cause, c’est un modèle d’organisation de la société. « À quelque chose malheur est bon » dit le dicton populaire. Il faut l’espérer car le malheur est grand pour ces familles endeuillées, ces malades intubés, ces soignants envoyés au front dans une forme approchant celle des liquidateurs de Tchernobyl, ces ouvriers et employés exposés pendant que nombre de leurs dirigeants télétravaillent depuis leur résidence secondaire en bord de mer. Pour cela, il faut regarder lucidement les leçons à tirer pour […]

Lire la suite

Un printemps suspendu

Ce week-end aurait dû annoncer un nouveau printemps. Du soleil, des sorties, bref le bonheur simple. Et puis le confinement est tombé. Une population entière bascule dans un état d’exception. Nous mettrons sans doute plusieurs jours à réaliser ce que cela signifie, matériellement, psychiquement, socialement. Une autre vie, une nouvelle réalité, même temporaire. Ce qui allait de soi ne l’est plus. Ce qui semblait naturel, comme sortir sans raison, ne l’est plus. Certes, les soignants alertaient depuis des semaines, mais pour chacun.e d’entre nous qui n’exerce pas la responsabilité du pouvoir nous écoutions un peu distraitement, pendant que le gouvernement […]

Lire la suite

La clé est la mobilisation populaire

Déclaration de Jean-Luc Mélenchon le 15 mars 2020 La journée de vote s’est achevée et elle s’est bien déroulée, malgré les annonces tardives du gouvernement samedi soir qui ont créé un grand trouble et un sentiment d’incohérence, tout s’est passé dans les meilleures conditions sanitaires et démocratiques possibles. C’est un bon point pour notre pays que de faire vivre sa démocratie en pleine crise sanitaire. La démocratie n’est pas un luxe. On doit remercier tous ceux qui ont concouru à cette réussite que ce soit le personnel, les assesseurs, les citoyens et les citoyennes volontaires. Alors aujourd’hui il est tout […]

Lire la suite

Le temps des crises

À quels signes reconnaît-on une crise ? Le vocabulaire médiatique, trop emphatique, a tendance à voir des crises partout. Des crises humanitaires aux crises sanitaires, il y a aussi de petites crises : la crise du bénévolat, la crise au FC Nantes, la crise au sein de la CDU. On y perd sa boussole, et on ne sait plus où l’on en est. Face à une crise, il faut savoir hiérarchiser et prendre de bonnes décisions dans un contexte d’incertitude. Le mot Κρίσις a une origine médicale : au paroxysme d’une maladie, dont l’issue pourrait être la mort ou la rémission, le médecin […]

Lire la suite

De quoi le 49.3 est-il le nom ?

Le pouvoir utilise le « 49.3 » pour imposer la réforme des retraites, c’est-à-dire le recours à l’article 49, alinéa 3 de la Constitution qui permet de faire adopter un texte de loi sans vote de l’Assemblée nationale, le texte étant adopté sauf si une motion de censure est adoptée par la majorité absolue des députés. Dénoncer « l’obstruction » – légitime – de l’opposition est chose facile pour le gouvernement, mais la réalité est ailleurs. Le 49.3 est une arme pour minoritaires. Et l’arme d’un néolibéralisme qui devient autoritaire pour plusieurs raisons. Une raison de principe d’abord, puisque l’agenda néolibéral consiste à utiliser […]

Lire la suite