Le procès de la lanceuse d’alerte Céline Boussié sera-t-il aussi celui des vrais coupables ?

Mardi 19 septembre aura lieu le procès de Céline Boussié, lanceuse d’alerte insoumise, jugée pour diffamation au tribunal de Toulouse à 14 heures. Une fois de plus, ce sont les lanceurs d’alerte qui pour avoir dénoncé des faits répréhensibles se retrouvent au tribunal sur le banc des accusés.

Son crime ? Avoir dénoncé en octobre 2013 de graves dysfonctionnements et manquements de soins nuisibles au développement des enfants polyhandicapés pris en charge au sein de l'Institut médico-éducatif de Moussaron (Gers). Ces dysfonctionnements ont été pointés dans un rapport de l’Agence Régionale de Santé (ARS) du 11 octobre 2013, et même dénoncés depuis par l’ONU ! Mais au-delà, ce qui gène, c’est que la lanceuse d’alerte ait pu passer outre la chape de plomb et de silence pour exiger la bientraitance et un accompagnement digne de ces enfants.


Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email