Vous avez dit nuage ?

Le préfet de Seine-Maritime l’a dit, pas de toxicité aigüe dans le nuage de fumée dégagé par l’incendie de l’usine Lubrizol (classée Seveso seuil haut) à Rouen. Les habitants qui viennent de porter plainte préfèrent croire Mme Thébaud Mony, de l’Inserm qui estime que la poussière transportée « est hautement toxique au minimum cancérigène ». Sans compter la pollution des sols et de l’eau.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email