Volés

L’acquéreur chinois de l’aéroport de Toulouse il y a 4 ans pense déjà à revendre ! Plus-value garantie ; mais déconvenue de la collectivité publique tout aussi assurée.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email