Violences sexuelles : Une loi en deçà des attentes

Le texte voté à l’Assemblée nationale cette semaine, par la majorité LREM et Modem, devait être la réponse apportée par Marlene Schiappa et le gouvernement Philippe aux effets de l’affaire Weinstein : à la libération de la parole des femmes – ou plutôt le fait qu’on se mette à les écouter – et à la massive augmentation, au cours de l’année 2017, du nombre de dépôts de plaintes pour agression sexuelles.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email