Victoire !

Le conseil d’État a annoncé le 7 février que saisi par les associations et les syndicats il « juge que les organismes obtenus par certaines techniques de mutagénèse doivent être soumis à la réglementation relative aux organismes génétiquement modifiés » . Ce qui veut dire que le gouvernement doit modifier le code de l’environnement, identifier les plantes obtenues par une telle méthode, et identifier les risques liés aux plantes rendues tolérantes aux herbicides.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email