UE Protectionnisme solidaire plutôt que Libre échange

Entretien avec Fréderic Viale, Juriste, économiste, altermondialiste, candidat de la France insoumise aux élections européennes

En quoi le libre-échange est-il un problème ?

Le libre-échange pose un triple problème : il détermine un cadre de contraintes tel que les décisions publiques sont rendues inefficaces ou impossibles ; il impose un modèle de société qui se veut indépassable ; il est incompatible avec la nécessaire transition écologique.

La démocratie est rendue impossible : dès lors qu'un gouvernement déciderait de réglementations qui iraient dans le sens de l'intérêt général, l'ouverture à la concurrence internationale rendrait cette décision sans effet. En effet, la multiplication des accords de libre-échange donnent des moyens coercitifs aux transnationales contre la puissance publique, tels que les mécanismes d'arbitrage et de "coopération réglementaire". Ces entreprises peuvent efficacement contrer des réglementations qui limiteraient leurs bénéfices escomptés. Dès lors, ce sont bien les entreprises transnationales qui dessinent de fait le périmètre de l'intervention publique (tout ce qui ne les intéresse pas est laissé au public). Dans ces conditions, l'écologie est forcément sacrifiée.

J'ajoute que de manière plus diffuse, le libre-échange trimbale une idéologie du combat à mort de tous contre tous qui est délétère pour une société qui aurait pour ambition d'être humaine.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email