Thomas Branthôme « La République est une révolution »

Entretien avec Thomas Branthôme, historien du Droit à Paris-Descartes, co-auteur, avec Jacques de Saint-Victor, de l’ Histoire de la République en France (Economica, 2018). Cet entretien a été réalisé lors du cours qu’il donnait à l’école de la France insoumise, samedi 23 février.

Est-ce que la République a encore un sens aujourd’hui ?

Voilà une question légitime qu’il faut regarder en face, comme un préalable à toute réflexion sur le sujet. Le concept de « République » apparaît en effet quelquefois vidé de son sens pour nos concitoyens : à force d’entendre les mêmes grandes déclarations faites d’un assemblage d’éléments de langage désincarnés, tout ceci apparaît comme de la comédie. Il faut, pour revitaliser la République, procéder à un travail de resignification. Dire d’où elle vient, quelle est sa spécificité, ce qu’elle engage et qu’elle exige. La République est un idéal, gorgé du désir d’un monde meilleur, plus juste, plus démocratique et plus égalitaire, et en ce sens, elle est aussi une promesse. Celui qui la brandit sans être fidèle à sa substance profonde doit être confronté à ce manquement. On doit lui dire qu’il est parjure. En d’autres termes, pour que la République retrouve son sens perdu, ceux qui s’en réclament doivent agir afin qu’elle participe à une transformation réelle du monde.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email