Code du travail : Un été meurtrier

Après la loi Sapin (2013), les lois Macron et Rebasamen (2015) et la loi El Khomri (2016), une énième réécriture du code du travail est en préparation avec toujours les mêmes obsessions, faciliter les licenciements et la renégociation à la baisse des droits des salariés. La loi d’habilitation présentée le 28 juin en Conseil des ministres examinée du 10 au 13 juillet par l’Assemblée nationale indique en effet les domaines dans lesquels le gouvernement sera « habilité » à légiférer par ordonnances, c’est à dire sans consultation du Parlement.

Lire la suite