Le langage macronien à l’épreuve du réel

Qu’on me pardonne d’emprunter à la linguistique des concepts pour les appliquer grossièrement non pas aux mots ou aux idées mais à un moment constitutif en tant que tel. Car force est de constater que l’élection d’Emmanuel Macron en mai dernier, quelles qu’aient pu être les préventions à son endroit, s’était chargée d’un sens qui prétendait ouvrir une séquence politique entièrement nouvelle : celle du rejet de l’ancien monde faisant place nette aux forces du changement.

Lire la suite

Groupe France insoumise : Un collectif autour de l’Avenir en commun

Entretien avec Bastien Lachaud, député insoumis de Seine-Saint-Denis Peux-tu te présenter et rappeler ton parcours politique ? J’ai 36 ans, je suis professeur d’histoire. J’ai commencé par militer dans le syndicalisme étudiant et été vice-président étudiant de l’université Paris-I. J’ai par ailleurs milité à l’aile gauche du PS, avant de participer à la création du PG en 2008 avec Jean-Luc Mélenchon, puis de contribuer à animer le parti en tant que secrétaire national au programme. Militant pour la 6ème République au M6R, je me suis ensuite engagé dans l’aventure de la France insoumise, dès février 2016, et j’ai pris en

Lire la suite

Des législatives malades de la Ve République

Analyse des résultats du 1er tour La majorité des Français s’est abstenue. Et une majorité absolue est pourtant promise à l’issue de ce 1er tour pour un parti n’ayant réuni les suffrages que de 15 % des citoyens inscrits sur les listes électorales. Ce serait une faille démocratique sans précédent que les pleins pouvoirs soient ainsi donnés à l’issue du 2nd tour à un pouvoir avec une légitimité civique aussi faible. Jamais président et gouvernement sous la Ve République n’ont dirigé le pays avec une base sociale aussi étroite.

Lire la suite

République en marche-arrière

Cinq jours avant le 1er tour de l’élection législative, la révélation d’un document confidentiel contenant l’avant projet Macron de réforme du code du travail constitue un choc. Il y avait déjà de quoi s’inquiéter sérieusement avec ce que le candidat Macron avait annoncé, notamment la fixation du temps de travail dans l’entreprise, ainsi que le plafonnement des indemnités prud’homme qui permettrait aux entreprises de licencier moyennant finances quelle que soit l’injustice du motif ou le préjudice subi par le salarié.

Lire la suite

Cachez ce Parlement…

On croyait avoir été au bout de l’humiliation du Parlement sous la Ve République avec Debré d’abord, De Gaulle ensuite et tout ce qui a suivi jusqu’à l’inversion du calendrier entre présidentielle et législative en 2002 et la réforme cosmétique de Sarkozy en 2008. La recette de la rationalisation du parlementarisme pensée par Debré en 1958 comporte les ingrédients classiques de l’antiparlementarisme : délimitation du domaine de la loi, encadrement du pouvoir budgétaire, maîtrise gouvernementale de l’ordre du jour parlementaire, limitation du temps de délibération des parlementaires, réduction des possibilités de faire bifurquer un débat en séance publique, réduction des moyens

Lire la suite

Stoppons le programme de Macron

Élu par défaut, le nouveau président dispose d’une légitimité très limitée. Il n’existe aucune majorité dans le pays en faveur de son programme, comme en atteste son score du 1er tour représentant 18 % des citoyens inscrits sur les listes électorales, mais aussi la faible part de ses électeurs ayant voté pour lui par conviction de fond. Il n’existe pas non plus à cette heure de majorité politique solide capable de mettre en œuvre ce programme.

Lire la suite