Députés européens France Insoumise : « Nous sommes les vigies du peuple ! »

Younous Omarjee, député européen insoumis et candidat aux élections européennes 2019 explique pour l’Heure du Peuple son rôle au Parlement européen et les enjeux du scrutin à venir. Pouvez-vous nous rappeler quelles sont les institutions politiques de l’Union Européenne ? L’Union Européenne (UE) fonctionne avec un pouvoir exécutif et législatif partagé entre trois institutions politiques. Le Conseil européen, où siègent les chefs d’États, définit les grands axes de la politique de l’UE et est prolongé par des « Conseils des ministres » qui représentent les gouvernements. La Commission européenne détient le monopole de l’initiative législative. Enfin, le Parlement européen (PE) […]

Lire la suite

Impôts : aller (vraiment) à la source !

Le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera donc en vigueur en 2019. L’opposition des syndicats et du patronat, les bugs, les risques de cafouillage comme de rupture de confidentialité, rien n’y fit contre cette décision Hollando-macroniste portée par le ministres ex LR Darmanin. La Grande coalition française privatise ainsi une mission régalienne, essentielle, historique : la collecte de l’impôt. Cette réforme est purement idéologique. Elle n’apportera aucune amélioration du taux de recouvrement de l’impôt dû, celui-ci dépassant déjà les 98%. C’est même l’inverse. Les difficultés informatiques, administratives ou financières des entreprises feront désormais planer un risque […]

Lire la suite

Retour sur l’impôt à la source

Le prélèvement ou retenue à la source est un mode de recouvrement de l’impôt, consistant à faire prélever son montant par un tiers payeur, le plus souvent l’employeur ou le banquier, au moment du versement au contribuable des revenus sur lesquels porte l’impôt. En France, près de la moitié des prélèvements obligatoires, principalement les cotisations sociales et la contribution sociale généralisée (CSG), sont déjà prélevés à la source. Le débat porte aujourd’hui sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR) car la France est l’un des quelques pays développés à ne pas l’avoir encore adopté. Le […]

Lire la suite

Rentrée universitaire Le service public façon puzzle

L’heure de vérité est arrivée pour Parcoursup. Même si les résultats définitifs du nouveau système de sélection dans l’enseignement supérieur ne seront pas connus avant le 21 septembre, il est déjà possible de se faire une idée du désastre. Le 27 août, date butoir pour accepter une place dans la majorité des filières autorisées à prononcer un « non » ferme et définitif (BTS, DUT, prépas, certains cursus de licence), sur 812.000 candidats au moment des épreuves du bac, seuls 498.000 (61%) avaient accepté une place correspondant à leurs souhaits. Les 314.000 autres étaient pris dans la file d’attente des […]

Lire la suite

L’écologie contre les lobbys capitalistes

Il n’a pas fallu longtemps aux chiens de garde du système, un instant tétanisés par l’annonce surprise de la démission de Nicolas Hulot, pour tenter d’en minimiser la portée. Le premier de Cordée Emmanuel Macron feint de n’y voir qu’une « décision personnelle », là où nombre d’éditorialistes ergotent sur l’impossibilité d’un ministère de l’écologie. Ils invoquent R. Poujade, premier ministre de la protection de la nature, pour qui il s’agit d’un « Ministère de l’impossible ». Bref, le problème ne résiderait pas dans le système macronien, mais viendrait des écologistes. Pourtant le réquisitoire de Nicolas Hulot a été implacable. […]

Lire la suite

Education Sélection au bonheur du privé

La seconde rentrée du quinquennat Macron est la première véritablement préparée par le nouveau pouvoir. On y lit ainsi l’orientation profonde de la politique éducative macronienne. Quelques mois après son lancement, l’opération Parcoursup montre à tous son vrai visage : un redoutable plan de marchandisation, ainsi que nous l’analysions dès le premier jour (1). Fin août, plus de 60 000 bachelier.e.s demeuraient sans aucune affectation dans le supérieur. Plus de 110 000 avaient reçu une réponse mais ne l’avaient pas accepté car sans rapport avec leurs souhaits. Un fiasco, plus marqué encore en comparaison avec le précédent système, APB, dont […]

Lire la suite

Aller chercher Macron !

L’affaire Benalla a révélé Macron pour ce qu’il est : le président du désordre. Désordre public avec des conseillers agressant des manifestants et désordre démocratique avec le sabotage de l’enquête parlementaire, un fichage politique de masse et une réforme institutionnelle qui renforcerait la monarchie présidentielle. Au-delà, Macron incarne le chaos libéral, son désordre économique avec une croissance en berne et son désordre social avec des inégalités et une précarité qui explosent. Macron (et Hulot), c’est aussi le désordre écologique évidemment : rien contre les pesticides alors que la justice américaine condamne Monsanto, entêtement nucléaire sans fin avec le énième renflouement […]

Lire la suite

Institutions : Macron recule pour mieux sauter

A la suite des révélations de l’affaire Macron-Benalla, et face à la mobilisation de l’opposition parlementaire, aux premiers rangs de laquelle les député.e.s de la France insoumise, contre les tentatives des godillots de la majorité parlementaire d’étouffer toute enquête parlementaire, le Gouvernement a fini, la mort dans l’âme, par annoncer le report du projet de révision constitutionnelle, qui était alors examiné par l’Assemblée nationale. Attention : report ne signifie pas abandon définitif ! Tout danger pour la République ne sera vraiment écarté que lorsque ce projet aura été définitivement abandonné. Car la logique à l’œuvre derrière cette révision est claire […]

Lire la suite

Révision constitutionnelle : plus de poids pour les lobbys ?

La fonction publique parlementaire est l’un des éléments constitutifs de la séparation des pouvoirs puisqu’elle garantit l’autonomie de fonctionnement des chambres. Les fonctionnaires parlementaires participent ainsi de la vie du Parlement, de la rédaction des rapports, des amendements et des propositions de loi. Dans ce travail d’accompagnement, l’un des facteurs principaux de la réussite est le temps qui peut être consacré à l’analyse et aux propositions et les outils d’expression sur les textes. Or, le projet de réforme constitutionnelle prévoit non seulement une réduction de 70 à 50 jours du temps consacré à l’examen du budget mais aussi une restriction […]

Lire la suite

Le 19 mai 1871 L’école devient laïque

Le 19 mai 1871, deux mois tout juste après le début de l’insurrection, la Commune de Paris décrète la laïcisation de l’école. Le programme politique de la Commune portait un projet profondément laïque, puisqu’on y parlait, déjà, de séparation de l’Église et de l’État, de suppression du budget des cultes et du salaire de leurs ministres, de sécularisation des biens congréganistes et de garantie de la liberté de conscience, comme étant la « première des libertés » reprenant là un article de la Convention, en 1795. Ce sont bien les mêmes principes qu’on retrouvera dans les textes de la 3ème […]

Lire la suite