Institutions : Macron recule pour mieux sauter

A la suite des révélations de l’affaire Macron-Benalla, et face à la mobilisation de l’opposition parlementaire, aux premiers rangs de laquelle les député.e.s de la France insoumise, contre les tentatives des godillots de la majorité parlementaire d’étouffer toute enquête parlementaire, le Gouvernement a fini, la mort dans l’âme, par annoncer le report du projet de révision constitutionnelle, qui était alors examiné par l’Assemblée nationale. Attention : report ne signifie pas abandon définitif ! Tout danger pour la République ne sera vraiment écarté que lorsque ce projet aura été définitivement abandonné. Car la logique à l’œuvre derrière cette révision est claire […]

Lire la suite

Révision constitutionnelle : plus de poids pour les lobbys ?

La fonction publique parlementaire est l’un des éléments constitutifs de la séparation des pouvoirs puisqu’elle garantit l’autonomie de fonctionnement des chambres. Les fonctionnaires parlementaires participent ainsi de la vie du Parlement, de la rédaction des rapports, des amendements et des propositions de loi. Dans ce travail d’accompagnement, l’un des facteurs principaux de la réussite est le temps qui peut être consacré à l’analyse et aux propositions et les outils d’expression sur les textes. Or, le projet de réforme constitutionnelle prévoit non seulement une réduction de 70 à 50 jours du temps consacré à l’examen du budget mais aussi une restriction […]

Lire la suite

Affaire Benalla : Macron, président du désordre

Le désordre règne au sommet de l’Etat. Rendez-vous compte : deux collaborateurs du président de la République en garde à vue pour avoir tabassé des manifestants le 1er mai, trois gradés de la police nationale suspendus de leurs fonctions, un ministre de l’Intérieur qui ment devant le Sénat, et pendant ce temps un Premier ministre qui badine sur le Tour de France et un Président de la République qui se tait et se terre. Et, comble du chaos, ni l’Elysée, ni Matignon, ni la place Beauvau n’ont signalé à la justice les violences commises par Alexandre Benalla dont ils ont […]

Lire la suite

Grand Patronat : G. Roux de Bézieux ou le Medef macronisé

Geoffroy Roux de Bézieux a été élu le 3 juillet dernier, à 56 % des voix exprimées, nouveau président du Medef, l’organisation qui revendique de représenter le patronat français. En réalité, avec 130 000 membres, le syndicat patronal est une organisation rabougrie, qui ne représente plus grand monde. Face aux 3,5 millions d’entreprises du pays, sa représentativité est bien plus faible que celle des syndicats de salariés ! Geoffroy Roux de Bézieux prend donc la tête d’une coquille vide, sans aucune légitimité à parler au nom des patrons. Mais qui est cette personne, en charge d’organiser toutes les offensives du CAC40 contre nos […]

Lire la suite

Ecologie : les limites du « en même temps »

Préserver et « en même temps » détruire, établir des principes protecteurs de la nature et « en même temps » les rendre inoffensifs, faire et « en même temps » ne rien faire… telle est la logique environnementale en Macronie. Le premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, se sont prêtés la récemment au jeu du Facebook live. A la question : « une politique écologique est-elle compatible avec une économie de croissance ? », on apprend qu’Edouard Philippe, a lu l’excellent Collapse (Jared Diamond). Il se dit même « obsédé » par les menaces de l’effondrement qui pèsent sur notre civilisation. Le premier […]

Lire la suite

Bilan écologique du gouvernement : mais que fait Nicolas Hulot ?

A la question de savoir quand il partira en vacances, Nicolas Hulot rétorque : « Sans doute pas avant cinq ans. » Alors que le Premier ministre entame l’évaluation de chacun de ses ministres, il répète que sans lui ce serait bien pire. Et que non, il n’a pas avalé de couleuvres. Ni sur l’application du CETA qui n’est pas climato-compatible, ni sur le report de l’objectif de 50% de nucléaire dans le mix électrique après 2025. Ni sur l’autorisation de la bioraffinerie à l’huile de palme de Total. Ni sur la loi Agriculture qui n’a pas inscrit dans la loi la […]

Lire la suite

France insoumise : Des caravanes rurales en juillet

Dans un sondage du Figaro paru en février 2018, Jean-Luc Mélenchon apparait comme la personnalité politique la plus « proche des préoccupations de la France rurale ». Avec 36%, il devance de six points Emmanuel Macron et Marine Le Pen. La liste est longue des griefs contre Macron dont le bilan de début de mandature est alarmant : fermeture des services publics et des commerces, déserts médicaux, gouvernance des métropoles, austérité imposée aux collectivités territoriales… Macron, le président des riches et des villes abandonne les campagnes. Depuis la première caravane d’accès aux droits lancée par la France insoumise pendant l’été […]

Lire la suite

Macron récidive contre la laïcité

Le président Macron était mardi 26 juin à Rome pour être « institué » Chanoine honoraire de Latran, après avoir rencontré le Pape. Cette distinction n’est pas seulement un titre, comme une décoration parmi d’autres que recevraient tous les présidents. C’est un acte par lequel le Chef de l’Etat confirme la place de la France au sein de l’Eglise catholique. En effet matériellement le président ne se voit pas seulement affubler d’un titre religieux : il prend possession d’une stalle (un banc) dans l’église Saint Jean de Latran, qui n’est autre que la cathédrale de la ville de Rome, siège […]

Lire la suite

L’obsolescence programmée : Sortir de la société du « tout-jetable »

Entretien avec Laetitia Vasseur, Co-fondatrice et déléguée générale de l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP). Qu’est-ce que l’obsolescence programmée ? Quelle est l’ampleur de cette pratique ? Qu’est-ce qu’elle révèle de notre modèle de société ? L’obsolescence programmée est une stratégie qui vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour pousser le consommateur à un nouvel achat. Depuis 2015, c’est un délit en France. Théorisée par Bernard London en 1932 pour relancer un système économique à bout de souffle par la consommation et la production, l’obsolescence programmée peut toucher les biens de consommation comme les ampoules ou les collants. […]

Lire la suite

Toulouse métropole : Votation citoyenne pour une régie publique de l’eau

Depuis début juin, la France insoumise organise une votation citoyenne sur la métropole toulousaine. La question posée aux citoyen-ne-s : « Êtes-vous favorable à une régie publique de l’eau ? ». Avec la loi NOTRe, la gestion de la distribution de l’eau et de l’assainissement est devenue une compétence des métropoles. Il leur revient donc d’homogénéiser les pratiques. Ainsi, en décembre 2018, le conseil de Toulouse métropole décidera du mode de gestion de l’eau pour les 37 communes qui la compose. Deux possibilités : la création d’une régie publique métropolitaine, ou bien une délégation de service public au privé et […]

Lire la suite