Urbanisme Qu’est-ce que serait une ville féministe ?

La construction de la Ville, l’urbanisme, l’aménagement urbain sont souvent considérés comme des questions techniques, et donc neutres. Il peut ainsi apparaître saugrenu de s’interroger sur ce que serait une ville féministe. Pourtant, l’histoire humaine de la construction progressive des villes a été marquée par les cultures des sociétés qui les ont établies. Ainsi, les aménagements au cœur des villes, les bâtiments construits, la conception des circulations et des modes de transports, génèrent des trajectoires, des rencontres, des parcours, entre humains. En ce sens, la Ville – aussi bien l’espace public que les bâtiments qui la constituent – est une […]

Lire la suite

Le 10 mars 1976 Le Juge et l’Assassin de Tavernie

C’est l’histoire d’un assassin. Un homme terrible qui parcourt la France du XIXème siècle, semant le viol et la mort derrière lui. Un homme qui tue parce que de sa tête, où est logée une balle, la raison a fui. L’homme, c’est Bouvier. Amoureux éconduit, il a voulu tuer Louise sa fiancée, puis se suicider. C’est raté. On l’enferme en asile. Puis on le relâche, comme étant sain d’esprit. Il s’en va sur les routes, Bouvier. Hanté par le souvenir de celle qu’il aime encore, et qui ne veut pas de lui. Alors, il tue, il tue encore. Des enfants, […]

Lire la suite

Glyphosate Le gouvernement enterre le sujet

Dans le cadre de la niche parlementaire de la France Insoumise du 21 février, le deuxième texte étudié par l’Assemblée était celui de l’interdiction du glyphosate. En effet, le jour où l’Union européenne a renouvelé la licence du glyphosate pour 5 ans, Macron avait promis par un tweet du 17 novembre 2017 la sortie du glyphosate en 3 ans. Cette proposition de loi visait une interdiction, non pas immédiate, mais basée sur l’annonce d’Emmanuel Macron soit le 17 novembre 2020. Le ministre Didier Guillaume a réaffirmé vouloir sortir du glyphosate d’ici 3 ans, du moins de la plupart de ses […]

Lire la suite

Permis de conduire : uberisation ou gratuité ?

A l’occasion de la journée consacrée aux propositions de loi de la France insoumise, les députés Alexis Corbière et Clémentine Autain ont porté la proposition visant à instaurer un service public gratuit du permis de conduire. Jean-Luc Mélenchon avait déjà défendu la même idée au Sénat dès 1990. Faute de temps le 21 février, cette proposition de loi n’a pas pu être discutée ce jour-là. Mais ce modèle éducatif basé sur la gratuité recueille 64% d’opinions positives selon un sondage IFOP de février 2019. […]

Lire la suite

Thomas Branthôme « La République est une révolution »

Entretien avec Thomas Branthôme, historien du Droit à Paris-Descartes, co-auteur, avec Jacques de Saint-Victor, de l’ Histoire de la République en France (Economica, 2018). Cet entretien a été réalisé lors du cours qu’il donnait à l’école de la France insoumise, samedi 23 février. Est-ce que la République a encore un sens aujourd’hui ? Voilà une question légitime qu’il faut regarder en face, comme un préalable à toute réflexion sur le sujet. Le concept de « République » apparaît en effet quelquefois vidé de son sens pour nos concitoyens : à force d’entendre les mêmes grandes déclarations faites d’un assemblage d’éléments […]

Lire la suite

Rejet du RIC Quand le nouveau monde ressemble à l’ancien

Entretien avec Bastien Lachaud, député FI de Seine-Saint-Denis Les députés de La République en marche ont rejeté jeudi 21 février la proposition de loi de la France insoumise créant un référendum d’initiative citoyenne. Quelles leçons tirez-vous du débat? Nous en tirons une immense colère devant le sectarisme et l’autoritarisme de la majorité. Ils n’ont même pas voulu débattre du texte, ou l’amender pour l’améliorer dans un sens qu’ils estimeraient plus opportun. Tout le monde s’accorde à dire qu’il faut revoir les mécanismes démocratiques pour que le peuple puisse intervenir dans les affaires publiques. Mais il est urgent d’attendre le Grand […]

Lire la suite

Logement Un situation alarmante pour la Fondation Abbé Pierre

Le 24e rapport de la Fondation Abbé Pierre s’inquiète du mal-logement persistant voire grandissant et en démonte les mécanismes. Il a fallu les 8 morts de l’effondrement d’immeubles de la rue d’Aubagne à Marseille le 5 novembre dernier pour que les médias s’intéressent brièvement aux logements insalubres. La question du logement échappe aux rubriques « déco » des télés. La situation n’est pourtant pas anecdotique ainsi que le signale le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre. Près de 4 millions de nos concitoyens sont logés dans des conditions qualifiées de « très difficiles », pas moins de 12 millions […]

Lire la suite

PPP des écoles Victoire contre la Mairie de Marseille

Les plafonds gorgés d’eau à cause des pluies s’écroulent, l’eau ruisselle dans les goulottes électriques, un dortoir inondé est condamné, un égout non raccordé s’écoule dans le vide-sanitaire, un escalier de secours branlant est fermé, les chauffages sont en panne, les élèves et les enseignants se réchauffent des semaines durant avec des tisanes et des couvertures, les locaux sont parcourus par les rats, les cafards et les punaises de lit, les classes et les cantines sont surchargées, par conséquent les bibliothèques ou les salles informatiques disparaissent, le personnel encadrant, épuisé, n’est pas en nombre suffisant pour assurer un service correct… […]

Lire la suite

PPE Le développement des énergies renouvelables repoussé

Entretien avec Mathilde Panot, députée de la France insoumise. Il y a un an, les militants de la FI avaient mené campagne autour d’un double mot d’ordre : « sortie du nucléaire » et « 100% d’énergies renouvelables ». Quelles ont été les suites de cette initiative ? Cette campagne était notre façon d’affirmer que l’énergie est une question politique et pas une question technique. C’est au peuple de décider de son avenir énergétique. La campagne nous a aussi permis d’anticiper les discussions sur la programmation pluriannuelle de l’énergie, la « PPE » – c’est-à-dire le décret, élaboré par le […]

Lire la suite

Autoritarisme néolibéral

Depuis 1968 jamais un mouvement social n’a été aussi réprimé. Des blessés par centaines. Des arrestations par milliers. Une utilisation désastreuse des forces de police, au rebours des mesures élémentaires de gestion de l’ordre public en envoyant des commandos armés de flashballs (LBD) et de grenades au milieu de cortèges rassemblant souvent des familles. Cette violence d’État s’assortit de reculs inédits des liberté publiques. Avant même que la nouvelle loi anticasseurs ne soit adoptée, les Préfets aux ordres mettent en place des mesures attentatoires aux libertés publiques, pratiquant des arrestations « préventives ». La récente loi dite « anti-casseurs » a été unanimement condamnée […]

Lire la suite