Le 26 mai, du balai !

L’élection européenne du 26 mai n’a qu’un seul tour. Ça doit être le tour du peuple ! Macron sait qu’il est minoritaire dans le pays mais il espère une forte abstention populaire pour arriver premier. Son rêve, c’est que les mécontents en gilets jaunes, verts ou rouges restent à la maison. Son cauchemar, c’est que le peuple prenne les urnes comme il a envahi les ronds-points ! Déjà Macron s’inquiète pour la suite de son mandat. Il a besoin de sortir vainqueur pour dérouler sa contre-réforme des retraites ou démanteler le statut de la fonction publique et les services publics […]

Lire la suite