L’État et le peuple

La question n’est pas seulement de savoir comment faire lâcher prise à ce pouvoir – ça, c’est la stratégie de la révolution citoyenne –, mais d’anticiper l’état dans lequel ils vont laisser nos biens communs, nos services publics, nos droits et les compétences acquises en des décennies de culture publique de l’État. Car le succès de tout projet de transformation politique dépend du terrain social sur lequel il prend appui. Or la vente actée par la Loi PACTE des parts de l’État dans Aéroports de Paris et la Française des Jeux, cessions auxquelles s’ajoutent des actifs d’Engie (ex-GDF) poursuivent le […]

Lire la suite

Dette. Pas de répit pour les grecs !

Avec l’accord du 22 juin entre la Grèce et l’eurogroupe, le programme « d’aide » à la Grèce était déclaré terminé. Cette achèvement est matérialisé suite au décaissement de 15 milliards d’euros par le Mécanisme européen de stabilité (MES), après le 21 août. Il devrait assurer le financement de l’État grec jusqu’à la fin de l’année. Avec un air de satisfaction, Pierre Moscovici, commissaire européen – candidat à diriger la liste PS aux élections européennes – déclarait que c’était « un jour historique ». La Grèce pourrait enfin « se financer seule sur les marchés » et « définir sa […]

Lire la suite

2008-2018 : Dix ans après les subprimes, la finance en proie aux mêmes errements.

Il y’a dix ans, le 15 septembre 2008, la faillite de la banque américaine Lehman Brothers marquait un nouveau tournant dramatique dans la crise des subprimes débutée presque un an auparavant. Les subprimes, ce sont ces prêts hypothécaires accordés à des ménages américains pauvres et insolvables, qui furent titrisés par les marchés financiers pour les vendre en paquet et les disséminer dans l’ensemble des réseaux financiers de la planète. Dans un système monétaire et financier où la création monétaire par le crédit repose malheureusement uniquement sur la solvabilité de l’emprunteur, prêter à des personnes insolvables est risqué. Mais pour les […]

Lire la suite

La règle verte ou la mort

Pour le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui faisait son dernier discours sur l’état de l’Union le 12 septembre dernier, « l’heure de la souveraineté européenne a sonné ». Pire qu’un glas pour les peuples. Pas un ingrédient du dogme libéral ne manque à l’appel : libre échange, réformes structurelles, lutte contre le terrorisme à tout-va et militarisation. La souveraineté européenne est le nom de l’intensification des politiques qui ont mis la Grèce à terre, neutralisent les liens sociaux, absorbent les ressources des pays du Sud et font flamber la planète. À aucun moment le rapport n’est fait […]

Lire la suite

L’écologie contre les lobbys capitalistes

Il n’a pas fallu longtemps aux chiens de garde du système, un instant tétanisés par l’annonce surprise de la démission de Nicolas Hulot, pour tenter d’en minimiser la portée. Le premier de Cordée Emmanuel Macron feint de n’y voir qu’une « décision personnelle », là où nombre d’éditorialistes ergotent sur l’impossibilité d’un ministère de l’écologie. Ils invoquent R. Poujade, premier ministre de la protection de la nature, pour qui il s’agit d’un « Ministère de l’impossible ». Bref, le problème ne résiderait pas dans le système macronien, mais viendrait des écologistes. Pourtant le réquisitoire de Nicolas Hulot a été implacable. […]

Lire la suite

Vous ne verrez plus jamais la plage comme avant

Le sable ce grand mystérieux. Matière première pour nos châteaux (de sable), complice de nos vacances. Mais savez-vous que les plages à travers le monde sont théâtre de nombreux trafics ? Le sable est la deuxième ressource naturelle la plus consommée dans le monde après l’eau avec 40 milliards de tonnes utilisées tous les ans. Le sable est partout dans nos vies. Il est aujourd’hui une ressource en voie de disparition. Pour quelle raison les pays se ruent-t-ils sur cette matière ? D’où vient-il ? A quoi sert-il ? D’où vient le sable ? Le sable est constitué de grains, […]

Lire la suite

Grand Patronat : G. Roux de Bézieux ou le Medef macronisé

Geoffroy Roux de Bézieux a été élu le 3 juillet dernier, à 56 % des voix exprimées, nouveau président du Medef, l’organisation qui revendique de représenter le patronat français. En réalité, avec 130 000 membres, le syndicat patronal est une organisation rabougrie, qui ne représente plus grand monde. Face aux 3,5 millions d’entreprises du pays, sa représentativité est bien plus faible que celle des syndicats de salariés ! Geoffroy Roux de Bézieux prend donc la tête d’une coquille vide, sans aucune légitimité à parler au nom des patrons. Mais qui est cette personne, en charge d’organiser toutes les offensives du CAC40 contre nos […]

Lire la suite

Faire l’Europe à la française

La première année de Macron s’achève sur son échec total en Europe. C’est que dans l’UE, seule la méthode forte paye comme le montrent tristement les ministres de l’Intérieur allemand et italien. Les capitulations à la Tsipras ne paient pas : la « fin du plan d’aide à la Grèce » est une mauvaise blague alors que le pays reste sous tutelle jusqu’en… 2060 ! Il y a longtemps que dans le prétendu « couple franco-allemand », l’Allemagne fait chambre à part. C’est vrai en matière de technologie d’observation par satellite où elle a renié l’accord passé avec la France. […]

Lire la suite

Grèce : sortie du plan d’aide ou calvaire sans fin ?

Les dirigeants européens se vantent d’avoir mis fin au « plan d’aide » à la Grèce lors de la réunion des ministres des finances de la zone euro du 21 juin. La Grèce va théoriquement sortir de huit ans de mémorandums d’austérité imposée de force par la troïka du Fonds monétaire international, de la Banque centrale européenne et de la Commission européenne. Mais dans les faits, ni l’austérité, ni la tutelle des autres pays européens ne prennent fin. […]

Lire la suite

Intelligence artificielle : faut-il en avoir peur ?

L’Heure du peuple innove en vous proposant une série de trois articles sur un même thème pour permettre d’aller plus loin dans l’analyse. Voici le premier volet de cette série consacrée aux questions posées par le développement de « l’intelligence artificielle ». En montrant que la machine à tisser à vapeur avait fait plus pour l’abolition de l’esclavage que des siècles de protestations, Marx nous incitait à prendre au sérieux les évolutions techniques pour comprendre les révolutions sociétales. […]

Lire la suite