Bifurcation écologique : Le robinet, la baignoire et la grenouille

A l’heure du confinement, partout où l’activité humaine s’est arrêtée, l’air s’est fait plus pur, le ciel plus clair et le chant des oiseaux à nouveau audible. Expressions concrètes et non moins nocives du bouillonnement productiviste, partout les pollutions ont régressé. Conséquence logique, les émissions de CO2 de janvier à avril 2020 ont baissé de 8,5% par rapport à 2019, selon une étude publiée par la Cornell University. Leurs prévisions tablent sur une diminution maximale de 7,5% des émissions de C02 sur l’ensemble de l’année 2020. Si cela s’apparente à une bonne nouvelle, la réalité est plus complexe. Déjà, pour […]

Lire la suite

Climat : Un incendie planétaire et politique

L’année 2019 est la deuxième année la plus chaude de l’histoire. Elle est celle des événements extrêmes, de pics de chaleur exceptionnels, de fonte des glaces et d’élévation record du niveau de la mer, en raison des gaz à effet de serre produits par les activités humaines. La température moyenne à la surface du globe a augmenté de 1,1°C par rapport à l’époque préindustrielle. La chaleur accumulée par les océans a atteint un nouveau sommet : en 25 ans, les océans ont absorbé l’équivalent de 5 bombes d’Hiroshima par seconde. […]

Lire la suite

Canicule

Sirius est l’étoile la plus brillante dans le ciel de l’été dans la constellation du grand chien. Parce qu’elle se lève en même temps que le soleil, Pline l’ancien explique qu’elle annonce les plus fortes chaleurs : « Quant à la Canicule, qui ignore que, se levant, elle allume l’ardeur du soleil ? Les effets de cet astre sont les plus puissants sur la terre : les mers bouillonnent à son lever, les vins fermentent dans les celliers, les eaux stagnantes s’agitent. » Habituellement les fortes chaleurs apparaissent alors entre le 24 juillet et le 24 août ; et le mois de thermidor dans le calendrier […]

Lire la suite