Argentine – Un nouveau fiasco de l’oligarchie

Le dimanche 27 octobre ont eu lieu les élections présidentielle et législative en Argentine. Les primaires du mois d’août avaient annoncé la couleur de ce qui pouvait arriver : après quatre ans de mandat, Mauricio Macri risquait de céder la Présidence. Sa victoire de 2015 semblait être une nouvelle étape dans la fin de « l’ère progressiste » qui s’était caractérisée par la vague de victoires électorales en Amérique Latine des forces des gauches et d’opposition au néo-libéralisme. Cette victoire signait aussi une rupture avec l’histoire argentine : pour la première fois un membre de l’oligarchie, ouvertement libéral, allait prendre les clés du pouvoir […]

Lire la suite