Crises : « Les réactions d’une société sont dictées par des habitudes acquises avant »

Le philosophe Michael Foessel, professeur à l’école polytechnique, revient sur « ce qui prédispose un Etat, une société, une presse, à des solutions autoritaires. Un événement aussi immense qu’une défaite militaire ou une pandémie n’advient jamais dans un contexte neutre » précise-t-il, à la lumière de la crise actuelle autour du Coronavirus et de son livre Récidive, 1938 qui revient sur l’année 1938, charnière entre le Front Populaire de 1936 et la débâcle de 1940.   Vous êtes philosophe. Quelle réflexion vous inspire la crise actuelle, le confinement ? L’événement est trop immense pour n’inspirer qu’une seule réflexion. Dans une même journée, […]

Lire la suite