Services publics : vers le désert français

Depuis les années 80, on assiste à un repli net des services publics sur tout le territoire. Qu'on en juge : 24% des communes qui possédaient une école l'ont vue fermer, 36% pour les bureaux de poste, 31% pour les perceptions, 28% pour les gares, 48% pour les maternités... Or ce sont essentiellement dans les espaces de faible densité que ces fermetures ont lieu *. C'est l'égalité dans l'accès aux droits qui est en question, ainsi que la capacité de vivre et travailler dans les zones rurales.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email