Secret des affaires : Droit à l’opacité pour les multinationales

La loi sur le secret des affaires, transposant la directive européenne de 2016 du même nom, a été adoptée mercredi 28 mars par l’Assemblée nationale (Pour : LREM, MoDem et LR - Contre : LFI, PCF et NG). Elle sera débattue au Sénat le 18 avril. En théorie, ce texte vise à protéger les entreprises contre l’espionnage industriel et la divulgation de leurs secrets économiques. En réalité, il représente une arme de dissuasion massive contre les lanceurs d’alertes, représentants des salariés, journalistes, associations ou ONG qui voudraient révéler des informations sensibles sur une entreprise susceptibles d’intéresser le grand public.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email