Relocalisation : Luxfer doit rouvrir

« Il y a des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché », déclarait un Macron martial le 12 mars, à la veille du confinement, quand les services de santé hexagonaux manquaient de tout sauf du courage des soignants. D’autres que lui s’étaient - réellement - inquiétés de cette subordination à des chaînes de production incontrôlables. Comme les ex-salariés de Luxfer, entreprise située à Gerzat, Puy-de-Dôme (« ex » parce que licenciés depuis la fermeture de l’usine en novembre 2018). Ils étaient néanmoins restés mobilisés pour la défendre contre sa destruction programmée et tentaient de la relancer, via un repreneur ou une coopérative.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Jean-Luc Bertet

 

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email